Actualités Société

TIC : Un mal dénommée ‘’la dépendance Smartphone’’

Les téléphones Smartphones ont apporté de véritables changements dans notre quotidien. Certes ces nouvelles technologies d’information et de communication ont des avantages indéniables, mais leur usage abusif est en passe de rendre accros de nombreux utilisateurs. Aujourd’hui, les Smartphones nous accompagnent partout : au travail, dans les véhicules de transports en commun, au volant, en cuisine, au restaurant ou même dans la salle de bain. Ils permettent de passer des coups de fil, d’envoyer des messages, de faire des photos, de se connecter.

De nos jours, ils ont même remplacé les réveils classiques (la soif de connexion poussant de nombreux utilisateurs à se réveiller), les agendas et même les blocs-notes. Sortir de chez soi sans son téléphone provoque un grand vide chez certains. Selon une étude de l’entreprise Dscout en 2017, les utilisateurs d’un téléphone Android font glisser leur doigt sur l’écran de leur appareil en moyenne 2617 fois par jour. « Apple » a même mentionné que les détenteurs d’un iPhone le déverrouillent en moyenne 80 fois par jour.

Source de conflits 

Les Smartphones ont rendu leurs utilisateurs complètement accros à tel point qu’ils privilégient les relations virtuelles aux relations réelles. Tous les observateurs sont unanimes que les relations humaines se sont dégradées depuis l’émergence du Smartphone. L’usage intensif du téléphone portable peut aussi générer des comportements au risque de s’immiscer dans les familles, voire dans les relations de couple au point de devenir parfois source de conflits. Il est rare de trouver une famille complète au salon causant autour d’un plat. Tous les yeux sont rivés sur les Smartphones, chacun dans son univers, ne partageant aucun moment. Les repas de famille sont désordonnés, chacun consultant son portable dans son coin, dès qu’un bip retentit.

                                                         Dima KONTAO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *