Usage des pesticides dans le maraîchage : Du poison dans nos assiettes !

Pratiquée comme culture de contre-saison, le maraîchage s’est imposé au fil des années comme étant une alternative efficace à la sécurité alimentaire au Mali. De nos jours, il est cité parmi les filières porteuses, retenues par les autorités maliennes. Cependant, la filière est menacée par les ravageurs qui, chaque saison, infligent des pertes pouvant aller jusqu’à un taux de 50% aux producteurs. Pour y faire face, ceux-ci font recours à des produits phytosanitaires, communément appelés pesticides, pour protéger leurs cultures et accroître les rendements.

Mais le revers de la médaille est là : en voulant protéger leurs cultures, les producteurs exposent les consommateurs aux résidus toxiques des pesticides. En effet, pour protéger leurs cultures des nuisibles, les maraîchers utilisent des produits phytosanitaires qui sont des substances chimiques, naturelles ou de synthèse, destinées à lutter contre les parasites végétaux et animaux nuisibles aux cultures et aux récoltes. Selon des chercheurs, les bio-ravageurs infligent aux maraîchers environ 50% de perte de production chaque année. Les mêmes sources rapportent que le taux d’accroissement de l’utilisation des pesticides atteint 12% par an au Mali.

www.bamakonews.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*