Société

2è pont de Kayes : un chantier-école pour les futurs ingénieurs

Conformément à l’engagement du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA, de mettre la jeunesse au cœur de son second mandat, les futurs ingénieurs de l’École nationale d’Ingénieurs (ENI) du Mali étaient sur le chantier du 2è pont de Kayes, dont la construction est assurée par la SOMAFREC (Société malienne de froid, d’électricité et de construction dans le bâtiment et travaux publics).

Cette visite de terrain, effectuée pendant ce week-end, était conduite par la ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop ; en présence des responsables de la SOMAFREC ; ainsi que les étudiants et leurs encadreurs.

Pour Mme la ministre des Infrastructures et de l’Équipement, cette sortie de terrain a un double objectif : permettre aux ingénieurs en herbe de lier la théorie à la pratique ; et de s’assurer quant à la relève.

« Ce sont nos futurs remplaçants. Nous sommes des ingénieurs. Nous allons leur céder nos places bientôt. Ce sont eux qui doivent assurer la relève de la façon la plus excellente », a-t-elle souligné.

Selon Raymond Orts-Brotons qui dirige la SOMAFREC : «C’est un métier passionnant, c’est gratifiant pour un ingénieur de partir de rien et de construire quelque chose de grand et voir le résultat».

En tout cas, pour la SOMAFREC qui assure la construction du pont, il est important que la jeunesse s’empreigne de la réalité de terrain du métier d’ingénieur.

Quant aux futurs ingénieurs, ils témoignent que cette visite est un moment particulier, car elle suscite en eux beaucoup d’enthousiasme dans la mesure où, ils ont pu lier leur formation théorique à la pratique sur cet important chantier.

Cette infrastructure d’une nouvelle génération, qui sera adaptée aux mouvements des hommes et à ceux des biens dans le trafic routier, viendra renforcer le poids économique que représente la ville de Kayes dans l’approvisionnement du Mali en denrées de 1ère nécessité. Elle facilitera aussi l’accès de la ville à la circulation internationale et l’échange humain ainsi que commercial.

En effet, la réalisation de cette infrastructure viendra doublement contribuer à la fois au développement économique de la région de Kayes et de l’ensemble du Mali, tout en améliorant la sécurité, le confort et le cadre de vie des populations de la première région et des usagers de la route Kayes-Bamako. Car ce joyau permettra de lier les deux parties de la ville à travers le fleuve Sénégal.

La construction du 2ème pont, faut-il le rappeler, est l’une des nombreuses initiatives présidentielles pour la promotion et le développement de l’ensemble des régions de notre pays. En effet, les plus hautes autorités du pays entendent doter toutes les régions, de nouvelles infrastructures de désenclavement à travers le département en charge des Infrastructures et de l’Équipement.

Andiè Adama DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *