Baobab : un arbre à multiples vertus

Le fruit du baobab ou pain de singe en Français, ou Zira en Bambara, provient d’un arbre de l’Afrique de l’ouest, particulièrement au Mali. Ce gros arbre, propice dans le sahel, est réputé avoir de multiples usages et vertus : ses feuilles sont utilisées dans la cuisine ; ses graines entrent dans la fabrication du jus très prisé ; son écorce est un médicament contre certaines maladies.

En effet, le baobab ou Zira est un excellent réhydratant que l’on retrouve, de plus en plus, sous forme de sirop, glace, confiture, gâteaux sucrés, bonbons et compléments alimentaires.

Mieux, ses graines, très riches en oligoéléments et vitamines, sont utilisées, après pressage, pour huile dite de baobab, nourrissante, adoucissante, réparatrice, hydratante pour l’entretien de la peau et des cheveux, dont elle favorise la croissance.

 Le « Zira » est aussi utilisé pour la fabrication de médicaments contre le diabète.  Réputé bon pour la santé, fortifiant, le Zira est un remède efficace contre la fatigue, la fièvre et la diarrhée, anti inflammatoire, antipyrétique, antalgique Il a une composition très riche. Le Zira contient six fois plus de vitamine C qu’une orange et deux fois plus de calcium que le lait.

Avec quatre fois plus d’antioxydants qu’un kiwi, il protège les structures cellulaires des attaques de radicaux libres et prévient le vieillissement de la peau. Pré biotique puissant, il aide aussi à reconstituer la flore intestinale et améliore le transit intestinal. C’est aussi un très bon régulateur du transit digestif. Grâce aux nombreux acides aminés qu’il contient, il facilite la fixation de minéraux indispensables au niveau articulaire et osseux.

D’un goût sucré acide, la pulpe du Zira  se détache des graines après être trempé dans l’eau environ 20 à 30 minutes après on obtient une patte blanche qui est utilisée de plusieurs manière par la femme malienne. Séché, le Zira est ensuite pilé afin d’extraire la poudre, un produit commercialisé au Mali. De plus, son jus, appelé Zirani en Bambara, est très aimé des Maliens de tout âge.

Auparavant, ce jus était fait de façon artisanale, mais aujourd’hui, nous voyons une forte industrialisation du Baobab les multiples coopératives de femmes qui ne manquent pas d’astuces et de recettes pour le Zira.

Il n’existe pas de contre-indication à sa consommation. Très peu allergisant et ne contenant non plus de gluten, il est donc consommable pour tous. Très délicieux, le Zira est vendu sous forme de boisson que l’on retrouve dans plusieurs réfrigérateurs dans les maisons aussi bien que dans les restaurants.

Adam  Diallo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*