Beignets : petit déjeuner favori des Maliens

Chaque jour, très tôt le matin, un peu partout dans la capitale malienne, des femmes font des beignets, ou galettes communément appelés « frou-frou » ou « Ngomi», des mets très prisés par les Maliens au petit-déjeuner. Le prix est respectivement de 5 FCFA l’unité et deux pour 25 FCFA, dont la taille varie en fonction du prix des composantes (riz, mil, huile, farine) de ces mets typiquement maliens.

Au Mali, avoir un petit déjeuné est chose aisée, surtout pour ceux qui se lèvent tôt le matin. La preuve, ils sont nombreux ceux qui s’achètent du frou-frou (à base de mil ou de riz) ou des galettes (à base de riz).

Le beignet à base de mil est le plus aimé. On le retrouve un peu partout dans toutes les régions du Mali. Même si celui à base de riz est appelé par d’autres personnes. En effet, les recettes de beignet varient selon la région et l’art culinaire des bonnes dames.

Au Mali, les beignets sont dégustés avec du Lipton, du café, du lait chaud ou frais. Certains mangent le beignet avec de la soupe de viande, de poulet et surtout de la tête de bœuf, et de mouton.

D’autres l’accompagne également avec de la bouillie (à base de riz, mil ou maïs). En tout cas, chaque consommateur à son petit astuce.

Ainsi le petit déjeuner étant très important pour commencer la journée, le beignet se retrouve même sur nos lieux de travail.

Ainsi, plus question de se compliquer la vie, par manque de temps, ou pour ne pas manger du n’importe quoi, nombreux sont les travailleurs dans les services publics ou privés et ouvriers qui se gavent de ces beignets (dont certains appellent « Niamakoro dibi » (la grillade du quartier Niamakoro) aux bureaux ou sur les chantiers pour bien démarrer leurs journées de travail.

Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*