Conduite des jeunes : un danger à circonscrire

Ils sont de plus en plus nombreux, les jeunes au volant des voitures, de toutes marques, dans la circulation à Bamako. Ils ont moins de 20 ans, et pour la plupart issus de familles assez aisées. Certes, bon nombre de ces jeunes (détenteurs ou non de permis de conduire), mais conduisent très mal, faisant fi des règles élémentaires de la circulation, à savoir : la courtoisie, la prudence et le professionnalisme.

En effet, au-delà de ce rêve de jeunesse, il faudra prendre conscience de l’ampleur de la responsabilité qu’il faut assumer en se déplaçant au volant sur la route. Les accidents de la circulation sont la première cause de mortalité chez les jeunes.

Conduire est acte un civique qui impose des devoirs envers les autres usagers de la route. Il faut reconnaître que certains au volant de leur véhicule sont respectueux du code de la route. Par contre, d’autres ne semblent pas avoir passé leur permis dans une auto-école. Certains jeunes profitent des heures de lavage de la voiture de papa pour apprendre petit à petit à conduire, pour se trouver par la suite dans la circulation, sans connaître le code de la route.

Par ailleurs, une catégorie de jeunes apprend sur le tas la conduite. En effet, grâce à la conduite anticipée communément appelée ‘’Apprenti’’, beaucoup de jeunes manient le volant sans en avoir les connaissances requises. Ces accros de la voiture constituent de véritables publics dans la circulation. Des pratiques à bannir pour réduire le nombre considérable d’accidents routiers que l’on assiste malheureusement tous les jours sur nos routes.

Andiè Adama DARA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*