Isolation thermique : la seconde vie des déchets

Pour faire face aux changements climatiques, l’isolation thermique des déchets apparaît comme une alternative créatrice d’emplois et de richesse pour un pays comme le nôtre où le chômage et la pauvreté frappent une bonne partie de la population active.

En effet, l’isolation thermique vise à empêcher le transfert de chaleur entre un milieu chaud et un milieu froid. Par exemple : Une maison bien isolée conserve la chaleur en hivernage et la fraîcheur en plein canicule.

Aussi, à travers le procédé d’isolation thermique, on peut transformer les déchets ménagers en engrais compostes. Outre les déchets ménagers, les appareils électroniques usés peuvent être également valorisés par l’isolation thermique.

Selon notre spécialiste en isolation, Ousmane Diakité, au Mali, les matériaux de construction de  ne font jouer l’isolation. Il en veut pour preuve : pendant les périodes les plus chaudes, la température de l’air intérieur monte et devient irrespirable. Le seul remède reste le climatiseur et/ou le ventilateur. Ces équipements électriques, très coûteux, parviennent à faire baisser la température ambiante de la chambre.

Pour lui, il suffit d’améliorer les performances de l’enveloppe des bâtiments, avec des matériaux, produits et solutions d’isolation standardisés.

A son avis, l’isolation des logements reste l’investissement le plus rentable, en sachant que la climatisation représente jusqu’à 60% des besoins en énergie d’un bâtiment

En effet, souligne M. Diakité, l’isolation permet de protéger la maison contre toutes sortes d’intempéries et d’attaques extérieures.

«A partir des déchets plastiques, les emballages, les papiers et cartons, les détruits des motos, tissus et paille, pour une maison de 20 millions, il est possible de faire un profit de 35%. On peut diminuer les frais de 20 millions jusqu’à 16 millions», soutient-il.

Cette technique, dira-t-il, permet de réduire les déperditions thermiques qui limitent les consommations d’électricité.

« L’isolation thermique permet de donner une valeur acoustique à une maison, et entraine une économie d’énergie. Quand l’énergie est économisée, on arrive aussi à protéger l’environnement, contrer le réchauffement climatique et réduire les dépenses énergétiques », a fait notre interlocuteur.

Les éléments à isoler dans une construction sont : les portes, les fenêtres, les planchers et les murs extérieurs qui constituent des ponts thermiques, c’est-à-dire des points de transferts de chaleur. Ce sont sur ces points que doit se concentrer l’isolation thermique.

La transformation des déchets est un facteur de création d’emplois, mais aussi de revenus pour une couche de notre société.

                                                                                   Assitan Siga Fadiga

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*