Actualités Société

Education bienveillante : améliorer la compréhension des acteurs

L’ONG Educo, en partenariat avec la Direction nationale de l’éducation fondamentale (DNEF) a organisé, le jeudi 18 juillet 2019, une table-ronde sur l’éducation bienveillante. La rencontre avait objectif d’améliorer la compréhension des acteurs et partenaires sur l’éducation bienveillante. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Kinane Ag Gadega, en présence des directeurs des services centraux et déconcentrés de l’éducation ; des représentants des collectivités, ainsi que les représentants de la société civile.

Le Mali a réalisé diverses réformes de son système éducatif au cours de ces deux dernières décennies, pour « permettre à chaque Malien d’achever au moins une éducation de base de qualité afin de fournir au pays des compétences indispensables à son émergence ». On peut citer entre autres : la loi d’orientation de l’éducation de 1998, la décentralisation et la déconcentration de l’éducation, l’élaboration du nouveau programme décennal de développement de l’éducation (PRODEC II 2019-2028), l’adoption en octobre 2015 des objectifs de développement durable (ODD) dont le 4e est « d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

Pour le Directeur national d’Educo, Herman Zoungrana, les objectifs spécifiques de cette table-ronde visent à renforcer l’appropriation de la stratégie nationale de promotion de l’éducation de qualité par les acteurs et partenaires de l’éducation ; partager l’approche d’éducation bienveillante d’Educo avec les acteurs et partenaires de l’éducation ; et enfin recueillir les suggestions et recommandations des participants en faveur de l’implémentation de la stratégie d’éducation bienveillante.

Aussi, a-t-il fait savoir, la Fondation Educo est présente à travers le monde pour promouvoir les droits fondamentaux des enfants. Au Mali, a précisé son Directeur national, la Fondation Educo œuvre depuis 2002 au côté des autorités maliennes dans la formulation et la mise en œuvre des priorités et politiques nationales de l’éducation, la protection de l’enfance et la gouvernance scolaire.

En effet, a-t-il expliqué, ces trois dimensions constituent le socle de sa stratégie d’éducation bienveillante qui repose fondamentalement sur : les droits à l’éducation, les droits dans l’éducation et les droits à travers l’éducation.

Il s’est félicité des acquis tangibles enregistrés au plan multidimensionnel, matérialisés par la réalisation des salles de classe, des latrines scolaires, des clôtures, la formation des enseignants, le renforcement des parties prenantes dans la protection des enfants et le travail d’ensemble.

« Educo demeure convaincue qu’une éducation de qualité passe nécessairement par une conjugaison des efforts et des ressources, mais également par une combinaison d’approches permettant aux enfants d’apprendre, en toute quiétude, avec des systèmes motivants dans un environnement protecteur où, quelques fois, l’enfant a lui-même l’occasion d’être acteur de premier rang », dira-t-il.

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Kinane Ag Gadega, a salué les efforts de l’ONG Educo en faveur de l’école malienne. Il a profité de l’occasion pour réaffirmer l’engagement sans équivoque du Gouvernement pour une éducation inclusive et de qualité au profit des enfants maliens.

En conclusion, il s’est réjoui de la tenue de cette table-ronde, une démarche qui permettra d’apporter une contribution majeure dans la recherche de solutions aux multiples défis éducatifs que connait notre pays. Le Secrétaire général du département dit encourager ces genres d’initiative qui contribuent à asseoir des dynamiques inclusives de réflexion autour de grandes questions de l’éducation.

Seydou Karamoko KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *