G5 Sahel économique : redynamiser les relations d’affaires

G5 Sahel économique : redynamiser les relations d’affaires

Le Bureau de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie du G5 Sahel (UCCI-G5 Sahel) a tenu, les 15 et 16 juillet 2019, à l’hôtel Sheraton de Bamako, sa première réunion avec comme thème : « Les relations économiques de la zone G5 Sahel : opportunités, défis et perspectives ». La cérémonie d’ouverture de la rencontre était présidée par le ministre du Commerce et de l’Industrie du Mali, Mohamed Ag Erlaf. C’était en présence du président de l’UCCI-G5 Sahel, le Mauritanien, Ahmed Babe Ould Eleya; du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily ; et des invités de marques.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily, a fait savoir qu’en mettant en place cette organisation commune, les Chambres consulaires de l’Espace G5 Sahel manifestent leur volonté d’accompagner les Chefs d’Etat dans la stabilisation de la région sahélienne, en participant activement à la mise en œuvre des projets économiques et sociaux.

Aussi, les Chambres consulaires ont compris que l’insécurité est le résultat de la misère des populations, de l’insuffisance de l’emploi, qui plongent nos jeunes dans l’oisiveté et les poussent facilement à se jeter dans la Méditerranée pour en mourir par millier à la recherche d’un hypothétique emploi, a-t-il souligné.

Selon lui, cette préoccupante situation économique est la conséquence directe de cette crise sécuritaire qui crée les conditions idéales pour l’enrôlement de nos jeunes dans les réseaux mafieux et terroristes. Il a invité les Chefs d’Etat du G5 Sahel à reconnaitre et à considérer cette organisation comme leur bras économique et à lui apporter tout le soutien qu’elle attend des plus hautes autorités pour réussir sa mission, qui consiste à soutenir les politiques économiques de leurs Etats.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Mohamed Ag Erlaf a vivement félicité les initiateurs de cette rencontre en jetant leur dévolu sur le Mali pour leur première rencontre.

A son avis, cela dénote de leur volonté manifeste à participer au développement économique, à la lutte contre le chômage et la pauvreté et à favoriser la fluidité des échanges sur les différents corridors de l’espace du G5 Sahel. De même, il a réitéré à l’Union tout le soutien du gouvernement du Mali à l’accompagner dans la mise en œuvre du vaste et noble chantier économique qu’elle envisage.

Pour rappel, l’Union des Chambres de commerce et d’industrie du G5 Sahel a été initiée le 15 Août 2018 avec comme objectif de se mettre ensemble afin de trouver des solutions pour des investissements dans un cadre propice, sculpter des nouveaux horizons pour amplifier les revenus et consolider ceux déjà acquis.

Les orientations et recommandations qui ont sanctionné le rendez-vous de Bamako permettront de développer des relations d’affaires gagnant-gagnant, en faveur de l’économique des pays membres.

S.K. KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *