Le dah : une plante aux multiples vertus

De son nom scientifique « hibiscus sabdariffa », et communément appelé «dah», en Bambara, l’oseille est une plante d’origine asiatique que l’on trouve également dans toutes les zones tempérées du globe terrestre. Cette plante qui a de nombreuses vertus thérapeutiques pour l’être humain, contient également un teneur élevé en vitamines. Mieux, ses feuilles contiennent du magnésium, du fer, de l’eau, des glucides ainsi que des protéines et du potassium. Elles sont très riches en vitamine A, C, B. En Afrique en général, et au Mali en particulier, les feuilles de dah sont très sollicitées en cuisine.

Les feuilles de dah sont disponibles toute l’année, mais surtout pendant les périodes pluvieuses. Dans nos marchés, elles se vendent par botte à 25 francs. Les femmes l’utilisent pour ‘’la sauce d’arachide, le riz au gras et le to’’. La fleur est utilisée pour faire du jus de Bissap.

Au-delà de l’alimentation, la  fibre de dah  sert également pour la fabrication des emballages naturels pour la conservation de nos produits agricoles, tels que les céréales, les noix de cajou, la pomme de terre.

FIMA-SARL, une société des fibres du Mali, basée à Sikasso, s’est spécialisée dans la confection des petits sacs. Une initiative contribuant à lutter contre l’usage des déchets plastiques non biodégradables,  soutenue par le ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable.

La fibre de dah est également culturelle, car elle entre dans la confection de nos masques. Certains l’utilisent aussi comme emballage de bidon d’eau, plus connu sous le nom de « Tiako-boro) (permettant de conserver la température de l’eau pendant des heures).

Astuces : passez à la vapeur les feuilles de dah pendant 5 minutes, écrasez la patte avec du « soum-bala », du sel, et un peu de piment. Ce mélange est très bon pour accompagner du riz au gras.

Assitan Siga FADIGA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*