Rapport 2018 du Végal : des indisciplines financières

Le vérificateur général (Végal), Samba Alhamdou Baby, a remis le Rapport annuel 2018 de son bureau au président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. C’était le jeudi 4 juillet 2019, au Palais de Koulouba en présence de présidents d’institution, des membres du gouvernement, des personnalités politiques, ainsi que les membres du Bureau du Vérificateur général.

Ledit Document, qui est le résultat de 10 missions de vérification, compte plus de 100 pages. Il fait la synthèse des observations, critiques, analyses et suggestions, formulées par le Vérificateur général au titre de l’exercice 2018. Mais, comme à l’accoutumée, il ressort dans le présent Rapport de nombreuses indisciplines financières et des manquements notoires.

Dans ce rapport 2018, dira le vérificateur général : «d’Importantes irrégularités et des manquements notoires ont été relevés au sein de plusieurs structures, aussi bien dans le dispositif de contrôle interne que dans la gestion financière».

Ainsi, soutient-il, les finances publiques sont de nos jours périclitées par plusieurs agents de l’Etat prédateurs du denier public. C’est pourquoi, ce Rapport, qui souligne des irrégularités, alerte sur les disfonctionnements, sonne le glas quant au défi pour le Mali d’assainir ses finances publiques.

Aussi, a-t-il précisé, les irrégularités financières et budgétaires décelées à l’occasion des missions de vérification financière, ont été adressées au président de la Section des comptes de la Cour suprême et au Procureur de la République, chargé du Pôle économique compétent.

Ousmane Tangara

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*