Actualités Société

Voie université de Kabala : tire à balle réelle sur un apprenti-Sotrama

Hier lundi 29 juillet 2019, dans la matinée, un passager d’un bus, transportant des étudiants a tiré à bout portant sur un apprenti Sotrama, au niveau d’un arrêt de stationnement sur la voie qui mène à l’université de Kabala. Mais qui a bien pu tirer ce matin ?

Tout serait parti d’un meeting, tenu hier lundi 29 juillet 2019, suite à l’agression de certains conducteurs et apprentis de Sotrama par les étudiants de l’Université de Kabala.

Pour manifester leur mécontentement, les conducteurs et apprentis chauffeurs ont organisé un meeting, en bloquant, pendant quelques temps, la voie qui mène à la cité universitaire de Kabala.

Cette manifestation d’humeur des conducteurs et apprentis s’est terminée sans problème.

Mais, soudain, on apprend la fusillade à bout portant d’un apprenti de Sotrama par un passager de bus transportant des étudiants, au niveau d’un arrêt pour Sotrama sur la voie de la Cité universitaire.

Comment cet incident malheureux est survenu ?

Joint par nos soins, juste après l’incident, N’faly Sanogo, secrétaire général de la Fédération Nationale des Syndicats et Conducteurs, explique :

«Ce matin (hier lundi, ndlr), ils étaient près d’une cinquantaine des apprentis et conducteurs de Sotrama mécontents du comportement des étudiants qui auraient commis des agressions sur certains de leurs. Pour manifester leur mécontentement, les chauffeurs ont bloqué la route tôt ce matin. Mal leur en a pris.

Car, après le départ des manifestants, les choses ont tourné mal. Car juste après le stationnement de la SOTRAMA, un bus s’est arrêté derrière. Et un inconnu a jailli du bus, pour tirer à bout portant sur l’apprenti qui se trouvait à côté de sa SOTRAMA, en train d’attendre que ses passagers descendent. Il n’a pu voir la personne qui lui a tiré dessus, parce que l’apprenti lui faisait dos».

Agressions des chauffeurs la semaine passée, fusillade d’un apprenti, aujourd’hui, pour N’faly Sanogo : « il s’agit d’un étudiant qui a tiré sur l’apprenti».

Toutefois, cette information à vérifier. Car selon le responsable syndical, l’auteur du tir est sorti d’un bus qui transportait des étudiants, sans préciser qu’il s’agit d’un car du CENOU (Centre national des œuvres universitaires).

Un détail qui vaut son pesant d’or, si l’on sait que pour avoir accès au bus CENOU, il faut être étudiant, et posséder une carte du Centre.

Au moment où nous mettions sous presse l’information, l’apprenti, qui a pris des balles dans le dos et au bras, a été vite transporté aux urgences au CHU Gabriel Touré.

A présent, il reste à identifier l’auteur de cette mésaventure dont les motifs restent à élucider.

Il convient de rappeler, sur ce tronçon, beaucoup d’étudiants et professeurs en partance ou de retour de l’Université ont été fauchés soit par des Sotramas ou des camions Bennes transportant du sable, véritables dangers pour les usagers de la circulation.

Affaire à suivre….

Ousmane Tangara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *