Arachides grillées : la ferveur du moment

C’est la période des arachides au Mali. L’arachide ou «Tiga» en Bambara est l’une des plantes les plus cultivées. Actuellement, la ville de Bamako porte ses couleurs. Des camions chargés de sacs d’arachide déferlent à Bamako chaque jour.

Dans nos marchés, les paniers des bonnes dames sont remplis d’arachide de tout genre. Il y en a tellement au point que le choix devient souvent difficile : «le tigaba» (grosse arachide), «le kalo sabani» (arachide de 3 mois), etc.

Cultivée pour ses graines oléagineuses, dont on extrait l’huile, l’arachide sert à faire des croquettes. En plus de la pâte d’arachide dont la sauce très appréciée par la plupart des Maliens surtout des Malinkés, l’arachide est un aliment très consommé dans notre pays. Toutefois, en cette période, la plus prisée est l’arachide grillée que les Maliens surnomment affectueusement « Tiga djirané ».

Utilisée le plus souvent comme coupe faim par les enfants et même les adultes, l’arachide est souvent  croquée avec du pain par certains : un bon met purement malien.

Certes l’arachide frittée est un aliment consommé un peu partout en Afrique, mais le cas du Mali est un peu particulier. On le retrouve un peu partout dans les villes.

En cette période, la vente de l’arachide est devenue le gagne-pain de bon nombre de femmes qui en proposent aux clients diverses qualités. Aux abords des routes, dans les quartiers, du matin au soir, il est pratiquement impossible de faire un tour en ville sans rencontrer ces bonnes dames qui grillent de l’arachide, afin de satisfaire une clientèle bien heureuse. Il y a pour tout les prix à partir de 50 FCFA, on a assez pour croquer pendant une quinzaine de minute.

Aujourd’hui, l’on retrouve des cacahouètes dans des supers-marchés et autres alimentations.

Au fait, extrêmement croquante, l’arachide frittée donne le sentiment de manger de la noisette avec une sensation confortable, grâce surtout à cette texture de friture qu’elle procure.

Au Mali, le thé est mieux apprécié avec un peu d’arachide qui lui donne un goût plus particulier et une saveur envoutante. Et pour rendre les causeries plus intéressantes dans les grins, l’arachide frittée est généralement toujours au rendez-vous.

Si vous ne l’avez pas encore essayé, faite un tour chez la vendeuse du quartier dès aujourd’hui.

                                                                                   Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*