Actualités Politique

Mobilité urbaine : mission capitale du ministère des Transports

Dans le nouvel attelage du gouvernement Boubou CISSE, le ministère des Transports s’est vu bonifié d’une nouvelle mission: la Mobilité urbaine. Elle se définit comme étant l’ensemble des déplacements de personnes relatifs à des activités quotidiennes liées au travail, aux achats et aux loisirs, inscrits dans un espace urbain. La Mobilité urbaine apparait comme un concept nouveau pour le Malien lambda.

Le ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine est chargé de la mise en œuvre de la  politique du Gouvernement en matière de développement et d’amélioration des services de transport.

En effet, actuellement, le circuit de transport et la mobilité urbaine ont besoin d’être réactualisés et bien  étudiés pour assurer la sécurité et le confort des usagers de la route. C’est tout le sens de ce nouveau concept apparaissant dans la structuration du département, apprend-on auprès des responsables du ministère.

Les villes africaines en général, et singulièrement Bamako, connaissent une croissance démographique sans précèdent. Bamako détient le record de la croissance démographique du continent et occupe le 6è rang dans le monde. Toute chose qui accroit obligatoirement les besoins de déplacement (transports et mobilité) pour relier le domicile et les lieux de travail.

Le concept de la mobilité urbaine apparait comme une stratégie pour désengorger la capitale malienne. Selon Ousmane Maiga, Conseiller technique au Ministère de tutelle, «Nous sommes partie sur la base de l’évolution du taux de motorisation. Si nous ne prenons pas des mesures d’ici novembre prochain, le trajet entre le domicile et le centre-ville passera de 40mns à plus d’une heure».

Pour lui, avec l’émergence de nouveaux besoins en transport et mobilité, liés à cette forte croissance, le département, dans sa politique de gestion de la mobilité urbaine, est en train de revoir l’organisation du secteur en prenant en compte les attentes variées et évolutives des populations à travers les services rattachés, les équipements et infrastructures.

Andiè Adama DARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *