Affaire Bakary Togola : ses amis réclament sa libération

La Coordination des amis de Bakary Togola, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) et non moins, président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC), mis sous mandat de dépôt, à la prison centrale de Bamako, depuis le vendredi dernier, a organisé, hier mardi 17 septembre 2019, un point de presse, au siège de la Fondation Seydou Kane, à Sogoniko, pour demander la libération de leur mentor.

Le point de presse était animé par Moussa Z Doumbia, Secrétaire général de la Coordination des amis des amis de Bakary Togola. C’était en présence de plusieurs membres de la coordination venus divers horizons pour réitérer leur soutien à leur mentor.

Selon le conférencier, il est indéniable que les conséquences de cette arrestation du président Bakary Togola sont désastreuses pour sa modeste personne et pour le Mali.

« Cette arrestation va non seulement démobiliser le monde paysan, mais également baisser de façon notoire la production du coton au Mali. Toute chose qui engendrait une nouvelle faillite de la CMDT. Pis, elle va faire baisser également les productions céréalières, donc une menace sure pour l’autosuffisance alimentaire. Au regard de ces risques pour l’ensemble du pays, la Coordination nationale des amis de Bakary Togola (CNA/BT), en rappelle à l’esprit de justice et d’égalité de tous les Maliens devant la loi et du respect des droits et libertés fondamentales de M Togola. Par conséquent, elle demande vivement sa libération pour qu’il puisse retourner dans ses champs en cette période hivernale et poursuivre l’œuvre de consolidation des acquis des paysans maliens sous sa direction éclairée ».

Et de poursuivre : « Nous voulons que le président Bakary Togola puisse bénéficier d’une bonne justice, d’une justice juste et équitable ».

Pour le coordinateur des amis de Bakary Togola, « la bonne justice n’est pas celle qui sévit, ou celle qui humilie un honorable citoyen à la seule volonté d’un dénonciateur anonyme, mais celle qui instruit à charge et à décharge et qui dans un procès équitable dit le droit en toute circonstance ».

En tout état de cause, prévient-il, la coordination reste plus que jamais mobilisée à user de tous les moyens légaux pour la défense et la libération totale du président Bakary Togola.

Pour rappel, il est reproché à Bakary Togola, le détournement des ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC), estimées à plus de 9 milliards de FCFA.

Affaire à suivre….

Seydou K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*