Dialogue politique inclusif : une assise pour valider les TDR

Du 14 au 15 septembre s’est tenu, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), l’atelier de validation des termes de référence du Dialogue politique inclusif. La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le Premier ministre, Boubou Cissé, entouré par le Président de la Commission d’organisation dudit atelier, Cheick Sidi Diarra; les membres du triumvirat. C’était en présence des représentants diplomatiques accrédités au Mali ainsi que les représentants des partis politiques et de la société civile.

Cet atelier de validation des termes de référence (TDR), du Dialogue politique inclusif intervient suite aux remises dudit document aux parties prenantes pour s’imprégner du contenu en décelant les lacunes et en apportant les observations. Il constitue ainsi l’introduction du dialogue politique inclusif tant souhaité par le président de la République et qui a instruit au gouvernement de Boubou Cissé de l’inscrire dans sa priorité. Selon le Président du Comité d’organisation, Cheick Sidi Diarra, après la remise des TDR aux parties prenantes les concertations ont été diligentées autour des questions afin qu’il ait une bonne assimilation du document. Toutefois, il a souligné qu’il reviendrait aux participants de modifier ou changer une partie qui ne leur convient pas, dans le document à valider. « Quel chemin parcouru depuis quelques mois pour pouvoir réunir les enfants du pays, toutes forces vives de la nation pour qu’il ait une union sacrée autour de notre partie commune et proposer des solutions concertées et consensuelles pour résoudre la crise multidimensionnelle laquelle le pays est confrontée depuis déjà plusieurs années», a-t-il rappelé.

Au dire du Président Diarra, plusieurs autres documents ont été élaborés pour permettre le bon déroulement du dialogue avec l’accord et l’adhésion des participants. Et de rassurer que les TDR qui seront validé au cours de cet atelier serait un document consensuel pour permettre la réussite du dialogue politique inclusif. Pour sa part, la porte-parole des facilitateurs et membre du triumvirat, Mme Aminata Dramane Traoré, a soutenu que cet atelier intervient après leurs rencontres avec les parties prenantes dont les anciens chefs d’État, les anciens Premiers ministres, les organisations et groupements des parties politiques. Selon elle, l’objectif visé était d’avoir un consensus sur les TDR afin que le dialogue proprement dit, soit un rassemblement des enfants du Mali pour diagnostiquer la sortie de la crise et l’émergence du pays. «Le dialogue est un processus et le TDR une feuille de route dont le projet est soumis à votre appréciation et validation », a déclaré Aminata Dramane Traoré et d’inviter le peuple malien à apporter leur contribution pour la réussite de ce dialogue politique inclusif au cours duquel les enfants de ce pays vont parler sur le Mali et son avenir.

Quant au Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, il s’est réjoui des travaux abattis par les facilitateurs pour arriver à cet atelier. Il a ainsi rappelé que ce dialogue politique inclusif s’inscrit dans la feuille route de l’accord politique et bonne gouvernance signé en mai dernier, auquel une partie de l’opposition l’a signé, et qui a permis la mise en place un gouvernement de large ouverture. Selon le Premier ministre, ce dialogue, le pays en a besoin. Donc, pour le faire, un TDR consensus est indispensable et pour cette raison il a estimé que cette assise permettra de valider un bon TDR pour la tenue du dialogue politique inclusif dans les jours à venir.

Seydou K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*