Le wax : le tissu privilégié des Africains

En Afrique en général, et au Mali en particulier, le pagne wax est intégré dans l’habitude vestimentaire de tous. Femmes, hommes, enfant de tout âge ont leur garde-robe garnie de ce tissu. En effet, le tissus wax fait partie des éléments d’identification culturelle de l’Africain, en plus du Bazin, bogolan, «koba », « nia gan » de la région de Ségou, «le Dali fini» « dogosey » (le tissu dogon), et le «dampé » pour les Sonrhaï, Maures, Touaregs, etc.

Baptême, mariage, fête de Tabaski, de Ramadan, Noël, et Pâques, tous ces évènements sont fêtés avec un nouveau modèle de wax. Avec ses couleurs vives, et ses dessins attirants, le tissu wax est très apprécié dans nos pays. Le wax est également disponible dans les pays occidentaux, d’où la plupart et surtout ceux de qualité, sont  imprimés.

Malgré, cette triste réalité que d’aucuns ne cessent de rappeler, le wax reste un tissu très apprécié des Africains, en particulier la femme malienne.

Depuis la période coloniale, jusqu’à nos jours, le wax est présent pour la célébration de pratiquement tous nos évènements heureux. Mieux, nombreux sont ceux qui le portent comme tenue traditionnelle.

Au Mali, le wax est très sollicité. Nos marchés sont inondés par les vendeurs de ce tissu, car faisant parti du quotidien du Malien.

Même pour cuisiner, il est très fréquent de voir une femme habillée en pagne wax et un body pour se mettre à l’aise à la maison. Certains vont jusqu’à remplacer leur serviette par ce textile.

A Bamako nombreuses sont les femmes qui font des tontines de wax. La technique consiste à la fin de chaque mois, chaque femme, membre du groupe amène trois pagnes de wax. L’ensemble est offert à une personne et cela de façon tournante.

Par ailleurs, les trousseaux de mariages des jeunes filles peuvent contenir au moins une cinquantaine de pagnes wax. Lors des baptêmes, le cadeau le plus offert est le pagne wax. Ces tissus occupent une grande place dans notre société.

Même dans les entreprises où on ne porte que des habits européens, pendant les vendredis, beaucoup de personnes s’habillent en Bazin ou en wax.

Au Mali, les évènements tels que le 8 mars, le 22 septembre (fête de l’indépendance du Mali), le 1er mai (fête du travail), etc., des pagnes wax sont spécialement imprimés et dédiés à ces évènements.

Assitan Siga FADIGA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*