« Nous perdons du terrain face au terrorisme » : dixit Antonio Guterres

Lors de la réunion de haut niveau sur le Mali et le Sahel, tenue le 25 septembre 2019, en marge de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé son inquiétude face à la recrudescence du terrorisme dans le Sahel. « Nous perdons du terrain face à la violence et au terrorisme », a-t-il déclaré.  

Pour le secrétaire général des Nations-Unies, il ne faudrait pas se voiler la face, car la crise est en train de prendre une proportion inquiétante.

« Soyons clairs, nous sommes en train de perdre du terrain face à la violence et au terrorisme. Nous devons redoubler d’efforts d’abord sur le front politique. La résolution du conflit malien est essentielle à l’établissement d’une paix régionale durable et à l’unité du pays qu’il faut préserver à tout prix », a-t-il martelé. Et d’ajouter : « Je crains que nous n’ayons collectivement échoué à enrayer les causes profondes de la crise, la pauvreté, l’impunité, les failles de gouvernance, qui nourrissent la montée de l’extrémisme violent. Les groupes terroristes instrumentalisent les conflits locaux et se positionnent en défenseurs, quelquefois, des communautés ».

Pour lui tout cela est aggravé par le changement climatique et la raréfaction des ressources naturelles qui exacerbe les tensions. La preuve, soutient-il, au Nigéria, les heurts entre éleveurs et agriculteurs ont, l’année dernière, fait plus de victimes que Boko Haram. Partout, ce sont les civils qui en payent le prix. Par ailleurs, a-t-il souligné, dans les seuls pays du G5 Sahel, le nombre de morts civiles entre 2012 et 2018 a été multiplié par quatre.

« Plus de 5 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, plus de 4 millions de personne ont été déplacées, plus de 3 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et près de 2 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire. »

Paul Y. N’GUESSAN

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*