Prostitution masculine : silence, le phénomène existe à Bamako

Personne n’en parle. Et pourtant, ils sont nombreux les hommes qui vendent leur corps moyennant de l’argent. Notre pays, autrefois avait une société enviable, exempte de toute obscénité, et soucieuse de ses bonnes mœurs. Des qualités que le Mali avait à vendre, et qui donnent jusque-là, de la peine à croire l’existence de certaines pratiques aux antipodes de la société authentique malienne.

Plus besoin de dire que la prostitution occupe une place prépondérante dans les agendas de bon nombre de filles, souvent même des femmes mariées dans la capitale.

Cruellement, la pratique a été depuis longtemps perçue dans notre pays comme l‘apanage des jeunes filles ayant un penchant démesuré pour l’argent facile.

Comme le dit l’adage : « autre temps, autre mœurs ! ». Cette pratique est en train de se conjuguer au masculin avec des hommes qui s’adonnent à la prostitution. Ils sont dans les quartiers les plus huppés de la capitale Bamako : Baco-Djicoroni ACI, Golf, entre autres.

Avec un look apparemment féminisé, sac en main, jean serré, la démarche de ces «hommes-femmes» prête tout de suite des signaux d’invitation au premier client qui n’aura pas du tout de la peine à leur reconnaitre.

Sans criante, ni moins complexés, ils ont le toupet de s’aligner sur les trajets des grandes artères, au bord des goudrons dans ces quartiers précités, ou même devant les boites de nuit.

Impensable mais pourtant vrai, il faut faire un tour à des heures tardives dans ces quartiers pour se rendre compte de l’évidence : à Bamako, des hommes aussi se vendent. Et si raccrocher au nez les hommes appelés PD ou homosexuel était jusque-là un mythe dont le voile reste à lever, cela n’est plus le cas. En tout cas, dans notre société, où des jeunes désorientés se saoulent, se droguent, la nouvelle tendance est que la prostitution se conjugue aussi au masculin. Quelle sacrilège pour un pays réputé 90% musulman ?

Adama Diallo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*