Coupe du CAF : la mémoire d’Ahmadou Fodé Sidibé célébrée

La finale de la 11e édition de la coupe du Cercle de l’amitié de Faladié (CAF) a été disputée le samedi dernier sur le terrain sportif de Faladié, près de la Tour de l’Afrique, entre l’AS Monaco d’ATTbougou au Tout puissant de Faladié. Elle s’est soldée par la victoire de l’AS Monaco, par le score de 2 buts à zéro, sur le Tout puissant, vainqueur de l’édition précédente.

Cette grande finale du Maracane en mémoire à Ahmadou Fodé Sidibé, un jeune malien assassiné en France, précisément à Valence, durant sa dernière année d’études à l’âge de 19 ans, s’est jouée dans un climat de fraternité et de brassage culturel devant une foule immense malgré la pluie.

L’édition était placée sous le parrainage de Gamouné Keita, en présence de la marraine Mme Sidibé Adam Traoré, du cabinet de la Première de la Dame du Mali et Dr Fode Moussa Sidibé, initiateur de cette association.

Le Secrétaire général du Cercle de l’amitié de Faladié (CAF), Abdoulaye Konaté, a salué et remercié les participants et les joueurs de cette finale.

Aussi, a-t-il rappelé, le CAF a pour objectifs de rassembler les jeunes du quartier Faladié et ceux de la Commune VI autour de l’essentiel, notamment l’engagement de chacun pour le développement de la commune.

Pour lui, les activités sportives sont des facteurs de rassemblement et de cohésion sociale entre les jeunes de différents quartiers de la Commune VI. C’est pourquoi, il a invité les jeunes à se donner les mains pour l’émergence de leur Commune, voire de tout le Mali.

Pour le parrain de l’évènement, Gamouné Keita, cette initiative est salutaire, car elle permet aux jeunes de se rassembler pour partager un moment très important ensemble et d’échanger les contacts pour d’autres chantiers au profit de la commune.

Il a félicité les organisateurs pour leur professionnalisme, ainsi que les équipes finalistes pour la qualité du jeu produit.

Pour sa part, le parrain du CAF, Fodé Moussa Sidibé, a rappelé que le Cercle de l’Amitié de Faladié a été créé, il y a de cela 20 ans avec comme objectif de réunir les jeunes, les encadrer afin qu’ils puissent un jour être des exemples.

« Pendant les vacances, nous donnons aux enfants du quartier l’occasion de servir en organisant des travaux d’intérêt général, des activités culturelles et sportives etc. », a-t-il dit.

Il est à savoir que celui dont la compétition porte le nom, Ahmadou Fodé Sidibé, a été assassiné en France, précisément à Valence, durant sa dernière année d’études à l’âge de 19 ans.

L’AS Monaco empoche ainsi la part de lion de cette 11è édition (le trophée et la 100 000 FCFA). Quant au Tout puissant de Faladié, finaliste malheureux, il a reçu une somme de 50 000 FCFA. Les prix ont été remis respectivement par le parrain de l’évènement, Gamouné Keita et la marraine Adam Traoré.

S.K. KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*