Insécurité à Sirakoro: une admise au DEF assassinée

La scène est ineffable. Cette nuit du dimanche 5 octobre 2019, à Sirakoro « Cité SEMOS », une jeune fille, dont l’âge oscille entre 15, voire 16 ans, a été la cible de deux bandits armés qui opèrent, dans le quartier, avec un mode opératoire assez spécial. Ils étaient à bord d’un véhicule personnel, aux environs de 19 heures, selon des témoignages de la scène.

Avec la coupure d’électricité, donc un moment propice pour les deux malfrats de passer à l’acte. Ils se sont garés juste devant leur cible et ont pointé leur arme sur leur victime. Avec la panique, la jeune fille leur donne sa moto, sans résistance.  Mais le drame s’en suivra, lorsqu’elle a tenté de reprendre le portefeuille de sa sœur qui se trouvait accroché à leur engin. C’est en ce moment-là, que les agresseurs lui ont tiré une balle à bout portant. Malheureusement, le coup sera fatal.

La tristesse et la désolation se lisaient sur les visages des riverains et des curieux. Selon des témoignages, la fillette ramenait sa sœur malade d’une clinique non loin du quartier. Le hic est que ce n’est pas la première fois que des attaques de ce genre se passent dans le quartier de Sirakoro, qui comme partout au Mali, souffre d’insécurité.

A cela s’ajoute, selon les habitants du quartier, les délestages récurrents, qui favorisent l’émersion de bandits. En tout cas, ce jour, les bandits ont profité d’un moment de délestage, pour ôter la vie à une innocente fille qui était promise à un bel avenir, car venait de décrocher son diplôme du DEF, et devait entamer le lycée. Mais malheureusement, ces deux voyous qui continuent de divaguer dans la nature, ont ôté la vie à une gamine qui était l’espoir d’une famille et de toute une nation.

Ousmane Tangara

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*