OR : La richesse et beauté de la femme malienne

L’or et le Mali, c’est toute une histoire qui continue d’illuminer la femme malienne. Découvert depuis le XIIIème siècle comme un pays à grande réserve aurifère, le Mali continue d’écrire son histoire avec le métal jaune. Et de nos jours, les recettes que le métal précieux apporte à l’économie malienne sont de plus en plus importantes.

 A titre illustratif, courant 2016, 70,3 millions de dollars US ont été investis au Mali dans la recherche de l’or par les investisseurs étrangers. En effet, la croissance ainsi que la valeur ajoutée que l’or apporte au pays à travers les (entreprises minières, ne sont plus à démontrer. Même si, pour beaucoup de Maliens, le métal jaune peut apporter plus au pays. Et pourtant, il le fait. Car au-delà de la forte richesse que l’or procure au Mali, il contribue depuis des années à embellir des meubles. La femme malienne s’illustre aussi lors des évènements (baptêmes, mariages) notamment par l’or qu’elles laissent joncher au bras, entre les doigts et au cou.

Chez certaines ethnies, notamment les « Djokaramè » : « la nouvelle mariée qui n’a pas d’or dans son trousseau de mariage n’est censé rien amené chez son mari », confie une jeune Djokaramè.

Bref, pour la femme malienne, l’or n’a pas de secret. Sauf que depuis ces dernières années, l’or malien a tendance à disparaitre dans les radars, surtout entre les mains des artisans locaux.

Selon bon nombre de bijoutiers locaux, les femmes maliennes ont beaucoup d’attrait maintenant sur l’or importé que celui fabriqué au Mali par les artisans locaux.

Le phénomène s’explique le raffinage moderne et autres systèmes industrialisés utilisés par des pays comme Dubaï. Toute chose qui constitue aujourd’hui pour notre pays une érosion des recettes d’une chaine de valeur (artisanale, touristique et commerciale).

Ousmane Tangara

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*