TIC et Télécommunications : les ministres de la CEDEAO en conclave à Ouaga

En prélude à la 16e réunion des ministres en charge des Télécommunications et Technologies de l’Information et de la Communication de la CEDEAO, qui se tiendra le vendredi 4 octobre 2019 à Ouagadougou, les experts de l’espace communautaire se sont réunis, le mardi 1er octobre, pour plancher sur l’inclusion numérique, l’itinérance régionale et la lutte contre la cybercriminalité.

« Passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des peuples», à travers une vision commune et holistique du développement des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication, voilà ce qui a motivé les ministres du secteur de l’espace ouest -africain, à se retrouver à Ouagadougou, la capitale burkinabè, le 4 octobre prochain, pour discuter des avancées enregistrées. Mais avant, place aux travaux préparatoires des experts, ce mardi.

Selon le représentant de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) du Burkina, Boureima Zerbo, l’un des principaux points sur lesquels les experts plancheront, sera la mise en œuvre du règlement sur l’itinérance régionale.

En effet, la suppression des frais d’itinérance, rappelle-t-il, vise à faciliter la mobilité des populations à travers les TIC, en réduisant les coûts de communication lorsqu’un citoyen voyage dans la zone des Etats membres.

Autre point, non moins important, à l’ordre du jour, c’est la politique d’accessibilité de la CEDEAO aux Télécommunications/TIC pour les personnes handicapées. Un défi majeur pour la Commission de la CEDEAO, selon Raphaël Koffi, représentant le Commissaire chargé des télécommunications et des technologies de l’information. Selon ce dernier, cette ambition de faire du numérique une chance pour tous, a conduit la Conférence des chefs d’État et de gouvernement à réviser et adopter, en décembre 2017, l’Acte additionnel sur le service et l’accès universel.

Pour une concurrence plus efficace sur les marchés des TIC, dans les États membres de la CEDEAO, les projets de lignes directrices sur l’analyse des marchés et la recommandation sur les marchés pertinents tel que stipulé à l’Article 19 de l’Acte Additionnel relatif à l’accès et l’interconnexion des réseaux et services dans le secteur des TIC, seront également examinés et adoptés par les experts.

Paul Y. N’GUESSAN

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*