Célibat : un phénomène qui gagne du terrain

Au moment où des voix s’élèvent pour dénoncer le mariage précoce, nous constatons de plus en plus au Mali que le célibat chez la jeune fille est en train de gagner du terrain. Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes filles sont célibataires et elles ne pensent plus au mariage mais à des relations par convenance.

De jeunes filles brillantes, avec un avenir très prometteur, ont du mal à avoir le conjoint idéal. Pourquoi ?

Il fut un temps où le mariage était une question de famille et les parents se chargeaient de trouver un conjoint ou une conjointe pour leurs enfants, quand venais le moment. Mais cela n’est plus d’actualité pour diverses raisons. La fille était donnée en mariage très tôt et le garçon, à 17 ans, prenait femme.

Actuellement, ce sont les enfants qui choisissent leur partenaire ; financent leur mariage et s’occupent de leur foyer. Les parents sont justes informés et mis devant le fait accompli.

« Avant, le mariage était un sujet très sérieux, et se faisait après une longue réflexion, mais aujourd’hui, les enfants se rencontrent dans la rue, se ramassent en des lieux peu convenables et veulent se marier. Ce qui fait que le mariage d’aujourd’hui a perdu tout son sens. Avec un pourcentage de femmes ayant un âge très avancé et les nombreux critères, il est difficile pour elles de se marier», note Souleymane Traoré, traditionnaliste.

Il dénonce également la longue scolarisation des filles comme l’une des causes du célibat:

«Aujourd’hui, nos filles partent à l’école et font de longues études. La plupart ont leur Bac à 18 ans et avec le système avant de finir l’université, elles auront 25 ans au plus. Après vient la longue traversée du désert (recherche d’emploi). Et entre temps, l’âge de la fille avance et par conséquent joue sur ses réelles chances de se marier, explique notre interlocuteur.

Pour maman Djenebou Barry, institutrice, le phénomène de célibat s’explique par l’engagement tardif des jeunes filles, et leur niveau d’instruction très élevé. Toutes choses qui poussent beaucoup de filles à mettre la barre très haute.

 «Les jeunes filles de maintenant sont très ambitieuses et ont le droit de décider de leur vie de couple et du choix de leur mariage. Elles disent chercher l’homme parfait et ne voient pas filer les belles années de vie. Avant qu’elles ne se rendent compte, il serait tard et elles deviennent de vielles filles célibataires  et à la fin c’est le regret. Il faut que les filles comprennent que la femme a un temps pour se marier pour pouvoir avoir des enfants », conseille cette institutrice

ADAM DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*