CNJ-Mali : Abakary Touré prône le rassemblement

Dans le souci d’unir la jeunesse malienne autour d’un idéal commun, et lui permettre de jouer son rôle d’appui aux plus hautes autorités du pays en tant qu’une force de propositions, Abakary Touré, candidat à la présidence du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali) dévoile, dans cette interview qu’il a bien voulu nous accorder, son programme triennal, qui s’articule autour de 4 volets stratégiques.

 Qui est Abakary TOURE ?

Je suis Abakary TOURÉ, leader de la jeunesse. Doctorant en Droit public. Membre du Comité exécutif du CNJ au poste de secrétaire aux relations extérieures, de l’intégration africaine et de l’immigration irrégulière. Ancien président de la Jeune Chambre Internationale de Kidal, mandat 2018, initiateur de plusieurs associations de jeunesse.

Quelles sont vos motivations pour briguer la présidence du CNJ-Mali ?

Notre pays est confronté à l’une des crises les plus aiguës de son histoire contemporaine. Le Mali a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles pour un sursaut national afin de réussir la paix et la réconciliation nationale.

Notre rôle en tant que jeune est d’accompagner les institutions démocratiques et républicaines du pays, mais aussi d’être une force de contrepoids et de proposition. Le prochain président du CNJ-Mali doit être un rassembleur, un unificateur. Je suis candidat pour rassembler et unifier la jeunesse malienne.

Je me présente comme le candidat du rassemblement !

Quel est le cœur de votre programme ?

Notre vision pour la jeunesse ou si vous voulez notre programme triennal s’articule autour de 4 volets stratégiques, à savoir : renforcer la capacité opérationnelle et institutionnelle des structures du CNJ, les fédérations et les associations affiliées ; promouvoir l’entrepreneuriat et emploi des jeunes ; encourager la citoyenneté et le civisme ; consolider la paix et la réconciliation nationale.

Quelle est votre priorité ?

Notre priorité est de réussir la paix et la réconciliation sans lesquelles aucun développement ou programme n’est pas possible.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres candidats ?

C’est d’abord mon expérience. Je vous rappelle que j’étais candidat contre Mohamed Salia Touré en 2016, et surtout mon amour pour mon pays et ma volonté de faire bouger les lignes.

Andié A. Dara

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*