Commune IV : Sory N’dongo, un comptable incompatible avec l’orthodoxie financière

A la mairie de la commune IV, les comptes sont au rouge. La principale raison : l’incapacité notoire du comptable de la mairie, Sory N’dongo, qui se perd dans les pratiques élémentaires en matière de comptabilité. De sources bien introduites, l’amateurisme de Sory N’dongo cause bien de griefs à des prestataires du secteur privé, qui ont eu le malheur de rendre service à la municipalité de la commune IV. Après avoir rendu service à la mairie, plusieurs prestataires courent derrière leur argent. Difficile de comprendre un comptable incompétent à tel niveau de responsabilité de la mairie.

Sory N’dongo a étalé au grand jour sa carence en cumulant des factures impayées au niveau de la mairie de la commune IV. A l’origine de cette situation, la facilité avec laquelle Sory N’dongo gère la comptabilité de la commune IV. Incompétent en matière de comptabilité, le comptable Sory a même du mal à lire entre les lignes budgétaires dont il est chargé de gérer. Sinon, comment la mairie pourrait solliciter des services des entreprises sérieuses et au final se retrouver dans l’incapacité ou le refus d’honorer ses engagements ?

Difficile de comprendre. Mais cette situation perdure depuis longtemps, et est loin de connaitre un dénouement. Puisque, pour masquer son forfait, le nommé comptable sans pour autant l’être, car n’ayant pas les qualités requises, avance des contraintes au niveau du contrôle financier pour fuir ses redevables, et masquer ses forfaits et manquements. Et malgré plusieurs tentatives, les partenaires de la mairie sont obligés de courir derrière leurs factures impayées par la mairie.

Les prestataires de la mairie se trouvent tout simplement malmenés au quotidien par le sieur Sory N’dongo qui, pour bloquer un dossier, avance des raisons insoutenables. S’il ne sort pas des arguments relatifs au retard pris dans l’introduction des dossiers, il accuse la lenteur du contrôle financier, ou engage la responsabilité du Maire qui, selon lui, engage des dépenses sans se référer à lui.

Un entrepreneur victime de son incapacité nous confie tout simplement qu’il est incompétent et ne connait rien des procédures comptables et financières. Son témoignage est on ne peut plus édifiant : « nous avons un contrat signé officiellement avec le Maire. Lorsqu’il s’est agi de nous payer après exécution du travail, le monsieur a sorti toutes sortes d’argumentations. Il est allé jusqu’à nous proposer le paiement d’une tranche en 2019 et de l’autre en 2020. Malheureusement, nous avons produit plus de 6 fois les mêmes factures et passé trois mois à lui courir derrière. Il est toujours injoignable et absent au bureau. Après une lettre de sommation, le Maire lui a instruit de boucler le dossier. C’est en ce moment que nous avons compris que le véritable problème était le fait qu’il n’avait pas été associé au travail et sa volonté était de torpiller le processus. Après quelques semaines de pression, il a finalement engagé le dossier avec les mêmes sabotages. Le même dossier a été rejeté trois fois de suite par le contrôle financier pour les mêmes erreurs. Nous en sommes encore à cette étape, plus de six mois après l’exécution totale de notre prestation. Notre seul recours aujourd’hui est d’ester en justice ».   

En tout état de cause, la vraie question que se posent avec acuité les partenaires de la mairie, reste à savoir comment un comptable aussi malhonnête peut-il prendre en otage les nombreux prestataires sérieux, et la comptabilité d’une municipalité, alors qu’il a fini de prouver son incompétence intellectuelle et son incapacité morale à occuper ce poste. Nous y reviendrons.

Seydou KONE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*