Crise scolaire : La contribution des anciens leaders estudiantins

Face à la crise de l’école malienne, les anciens leaders des organisations estudiantines du Mali ont mis à profit la première Edition du Forum International des Anciens de l’Association des Élèves et Étudiants, tenue les 25, 26 et 27 octobre 2019, au CICB, pour proposer des pistes de solutions aux maux du grand corps malade qu’est l’école malienne.

Anciens acteurs majeurs du mouvement démocratique malien, ils sont nombreux aujourd’hui ceux qui  participent activement au développement du pays dans divers secteurs en tant que administrateurs civils, militaires, fonctionnaires d’État, opérateurs économiques au Mali ou à l’étranger.

Le FIA-AEEM, dans une démarche inclusive, se veut une tribune consacrée aux plaidoyers et lobbying autour de quatre grandes thématiques avec un bémol sur la grande problématique de l’école afin de promouvoir la culture citoyenne et civique dans l’espace scolaire et universitaire.

De l’administration scolaire à la décentralisation de l’école en passant par la pédagogie, les responsabilités ont été clairement situées et des recommandations fortes contre les dérives et les insuffisances faites.  Pour les anciens leaders estudiantins, cela passe par non seulement l’organisation des sessions de formation et d’encadrement des nouveaux responsables de l’AEEM pour endiguer la violence dans l’espace scolaire et universitaire, mais aussi la valorisation de l’école publique pour un enseignement de masse et de qualité.

Il convient de noter qu’après 20 ans, ces anciens leaders estudiantins, avec d’autres casquettes, se retrouvent, à la faveur de la première Edition du Forum International des Anciens de l’Association des Élèves et Étudiants du Mali, encore une fois, autour d’un idéal commun pour créer un cadre de concertation qui renforce l’unité et la solidarité.

Andiè Adama DARA

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*