Kidnapping d’enfants : redoubler de vigilance

Le Mali, pays où il faisait bon à vivre et ou le bien-être, la convivialité et la solidarité, étaient chantés, ne l’est plus. Hélas ! Plus qu’un souvenir, toutes ces valeurs humaines qui faisaient la beauté de la vie en société au Mali. Avec les difficultés de la vie actuelle, et l’avènement des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, les parents sont à la quête constante de l’argent, pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille et donner une éducation descente à leurs enfants. En effet, pour ce faire, nombreux sont ces parents qui confient leurs enfants aux crèches et jardins d’enfants.

Aujourd’hui, des malfrats (kidnappeurs) se faisant passer pour un membre de la famille, essaient de venir récupérer les enfants à insu de vrais parents. Après leur forfait, certains exigent des parents le paiement d’une rançon pour la libération de leur otage. D’autres n’hésitent pas à vendre l’enfant pour les sacrifices rituels.

Alors, il est demandé aux responsables des garderies d’enfants d’être extrêmement vigilants et prendre toutes les précautions pour ne pas tomber dans le piège de ces criminels, sans foi, ni pitié, qui ont plus d’un tour dans leurs sacs. C’est vrai, certains établissements exigent la carte de membre de famille, ou l’autorisation dûment établies par la crèche ou le jardin d’enfants, remise aux parents, pour qu’à leur tour, ils les remettent aux personnes qu’ils ont déléguées pour venir prendre leurs enfants.

Cependant, force est de constater dans d’autres garderies d’enfants, il n’y a pas toutes ces exigences. Il suffit juste que l’enfant dit connaitre celui qui est venu le chercher pour que les monitrices de la garderie d’enfants autorisent ce dernier à l’amener.

« La semaine dernière, un jeune homme est venu pour récupérer un enfant. Il a dit son nom et prénoms mais n’avait pas la carte de membre. Comme je ne l’avais jamais vu auparavant venir chercher l’enfant, je lui ai demandé de patienter et que je vais appeler afin d’avoir la permission. Le visiteur indélicat a fait semblant de téléphoner et je ne l’ai plus revu. D’ailleurs, la mère de l’enfant m’a assuré n’avoir envoyé personne venir chercher son enfant. Et depuis, nous avons décidé de changer les systèmes sécuritaires de l’établissement », affirme une monitrice vigilante de jardin qui a voulu garder l’anonymat.

Malgré tout, on ne cessera jamais d’inviter les responsables des garderies d’enfants et ceux des écoles fondamentales à plus de vigilance, car les kidnappeurs sont toujours à l’affut d’innocentes victimes et ne manquent point d’astuces pour emporter les innocents enfants, des vraies marchandises qui rapportent gros.

 «En ces temps, où le monde est en déperdition sociale généralisée, il n’y a plus de confiance. Les hommes sont capables de tout pour de l’argent. Des gens qui vont jusqu’à sacrifier leur propre sang pour de l’argent, ne verrons certainement pas de mal à faire de même aux enfants d’autrui pour la même cause. Juste un conseil : surveillez vos enfants », a-t-elle conclu.

Adam DIALLO  

      

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*