La retraite : un autre temps de souffrance

Après les difficultés du parcours professionnel, les travailleurs sont appelés malheureusement à faire face à d’autres souffrances, pour avoir accès à ce qui leur dû.
Devant sa maison de retraité à Missabougou la Corniche, S.S est toujours étendu sur une natte décousue et rongée à moitié. Espérant être libéré d’un moment à l’autre par la maladie. Mais cet espoir semble prendre l’allure d’une illusion.

Septuagénaire, ce retraité a passé sa carrière à la SOMAGEP. Aujourd’hui confronté à de nombreux problèmes sociaux. A longueur de journée, S.S ne cesse de revivre ses moments gais lorsqu’il était en fonction pour noyer le spleen.
Une retraite mal préparée ? Victime d’un mauvais traitement de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) ? Ils sont nombreux, les anciens cadres et employés à se retrouver dans cette précarité sociale.

Comme cet ancien fonctionnaire, c’est une multitude de retraités qui vivent une situation peu décente. De manière générale, les cas de santé et de dettes constituent le lot quotidien de ces anciens travailleurs. Avec une petite pension mensuelle, ils ne peuvent pas couvrir leurs besoins : « Je dois assurer la popote et la scolarité de mes enfants et autres charges. Et tout cela à partir de cette maigre pension. Or la cherté de la vie à Bamako devient intenable de jour en jour », murmure notre vieux retraité qui ne pensait réellement pas à cette vie, après les beaux et loyaux services rendus, qu’est la retraite.

Paul Y. N’GUESSAN

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*