Biennale de la photographie : la 12ème édition sous le thème : « Courants de conscience »

Les activités de la 12è édition de la Biennale africaine de photographie, encore appelée Rencontres de Bamako, ont débuté, le samedi 30 novembre 2019 et continueront jusqu’au 31 janvier 2020. Le thème central de cette édition spéciale consacrée au 25è anniversaire de l’évènement est : « Courants de conscience ». Lancées en 1994, les Rencontres de Bamako sont organisées par le ministère de la Culture du Mali avec le soutien de l’Institut français. Et depuis, elles se sont imposées comme le premier et principal événement international consacré à la photographie et à la vidéo africaine et demeure aujourd’hui un événement essentiel pour l’art contemporain.

Pour cette édition spéciale anniversaire des Rencontres de Bamako, il est prévu un programme riche en conférences, prestations d’artistes, performances et évènements discursifs. Le programme cinématographique Fables of Time explorera les histoires politiques et idéologiques qui soulèvent l’ambivalence de l’image en mouvement, pouvant être mise au service de la poésie, comme du conformisme ou de la politique.

 Aussi,  offrira-t-elle, une série de lectures avec des contributions de Bernard Akoi-Jackson, Alto Allo, Omar Berrada, Kwame Dawes, Chantal Edie, Christine Eyene, Kangsen Feka Wakai, Denise Ferreira Da Silva, Thule Gamedze, Nule Guénif-Souilamas Maï-Do Hamisultane-Lahlou, Salah Hassan, juge Tsitsi, Seloua Louste Boulbina, Vladimir Lucien, Bongani Madondo, Sada Malumfashi, Olivier Marbeouf, Renée Mboya, Athi Additions Joja, Sorana Munsya, Simon Njami, Nontobeko Ntombela, Okereke, Zoe Samudzi, Kąrî’kchä seid’ou, Safiya Sinclair et Stanley Woluka-Wanambwa.

Par ailleurs, il convient de souligner que plusieurs expositions thématiques viendront compléter le riche  programme, car une attention particulière est accordée aux pratiques collectives afin de traiter la possibilité de créer des communautés complémentaires afin de montrer l’importance de la culture dans la construction de la nation et la mise en place des identités panafricaines.

Pour rappel, cette année, les expositions se dérouleront au Musée national du Mali, au Palais de la culture, au Musée du District, à la Galerie Médina et à l’Institut français de Bamako.

Fatoumata Koita

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*