Expérience professionnelle: Un frein à l’embauche

L’insertion à la vie professionnelle des jeunes diplômés de nos jours devient un cauchemar pour tous ses diplômés. En effet, après des années de durs labeurs d’études enfin d’obtenir leur diplôme au prix de multiples sacrifices pour la plupart, ils sont nombreux ses jeunes diplômés qui demeurent confrontés à la triste réalité du marché de l’emploi, à savoir : cette fameuse expérience professionnelle.

Si les spécialistes estiment que le taux de recrutement constitue à la fois un indicateur de la croissance économique et un véritable indicateur de l’avenir d’un pays, le Mali a encore du chemin à faire car selon les résultats de l’Enquête modulaire et permanente auprès des ménages (EMOP), le taux de chômage des jeunes de 15-35 ans sur l’ensemble du territoire entre 2017/2018 est de 14,9%.

Dans le processus de recrutement actuellement, l’expérience candidat constitue le fer de lance de la marque de tout employeur. Elle semble incontournable pour aider à identifier et former les futurs ambassadeurs d’une entreprise. Il est alors important de repenser la stratégie et d’innover en plaçant la compétence et surtout la motivation au cœur de l’emploi des jeunes.

Pour les jeunes fraîchement diplômés avec un diplôme de Licence ou de Master, il est requis d’avoir une expérience professionnelle de 5 ans ou 10 ans, selon les offres.

De ce fait, il est nécessaire que ces deux interrogations, selon lesquelles : Est-ce que c’est le travail qui donne l’expérience ou c’est l’expérience qui donne le travail ? Et le travail rime-t-il avec compétences et connaissances ou avec expériences ?, soient éclaircies.

Par ailleurs, il faut aussi pointer du doigt le système éducatif malien qui dans la formation classique ne permet pas aux jeunes une fois sortie de faire face aux réalités du marché de l’emploi.

Ainsi il serait préférable que dans les Université, l’expérience professionnelle soit enseignée aussi enfin de faciliter l’insertion des jeunes diplômés dans la vie professionnelle où il s’avère que les compétences et connaissances ne suffisent plus pour l’obtention du travail.

Recruter est une décision qui engage toute une entreprise quelle que soit sa taille. C’est une décision stratégique qui concerne la pérennité d’une entreprise. Les recruteurs doivent désormais faire un choix basé sur le savoir-faire des candidats en tenant compte de leur compétence et de leur motivation.

Andiè Adama DARA

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*