Féminisme : un concept péjoratif et déshonorant pour les femmes

Dans le monde entier, depuis plusieurs années, les femmes subissent des violences conjugales. Elles sont battues, insultées, blessées, et pire même assassinées par leurs époux, sensé les protégés. Pour le cas du Mali, en 2018, nous nous rappelons surement de toutes ses jeunes femmes assassinées alors qu’elles, comme Mariam Diallo, avaient de grands projets d’avenir.

Face à cette situation, plusieurs personnes, ONG, Mouvements, Associations sont en train de multiplier des actions relatives à la défense des droits et conditions de la femme. En effet, ce mois de décembre s’annonce bien pour ce noble combat. La preuve : une campagne de 16 jours, initiée par la Fondation Tuwindi et ses partenaires, a été dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Votre journal le Flambeau a enquêté sur la question à savoir : C’est quoi une femme féministe ?

Des femmes et des hommes ont bien voulu répondre à la question, prouvant ainsi que les deux sexes doivent travailler ensembles pour limiter les problèmes et les violences.

Laure AMOUSSOU-AMANA, Femme Défenseure des Droits Humains au Togo

« Déjà, je précise que l’Homme ou la Femme peut être féministe. Car le terme fait référence à tout mouvement ou idéologie, qui, au travers d’actions concrètes dans une communauté, vise à définir, à promouvoir, et surtout à atteindre une équité et égalité en Droits, entre l’homme et la Femme. Cela passe donc par tous les domaines de la vie, à savoir : l’égalité sur le plan politique, social, juridique, humain, culturel, économique. Une femme qui promeut cette façon de penser est dite féministe »..

Haidara Sidy, Juriste -Entrepreneur

« Une femme féministe, pour moi, est une femme caractérisée par ces quelques critères : le courage, l’estime de soi même, indépendante et surtout fière d’être femme. Une femme qui est engagée dans un combat défendant les droits, la liberté et l’émancipation des femmes».

Mariam Nafougou, bloggeuse malienne

« Pour moi, une féministe c’est celle qui se bat pour le droit des femmes et surtout qui se soucie de son épanouissement. C’est celle qui se bat chaque jour que ce soit publiquement ou dans l’ombre pour donner une vie meilleure aux femmes de son entourage et au-delà des femmes en général. Pour moi, la féministe n’est pas celle qui se bat ou tient tête. Mais plutôt celle qui voit au-delà d’un combat acharné contre l’autre sexe, et surtout qui ne rentre pas dans les comparaisons entre les deux ».

Kalifa Traoré, Enseignant

« Une femme féministe est une femme humaniste et révolutionnaire qui a, à plusieurs reprises combattu des préjugés et des inégalités afin d’améliorer la vie des femmes à travers le monde. Elle favorise aussi  l’égalité et l’équité des sexes ».

Zeina Mohamed, Entrepreneur 

« Être une femme féministe, c’est avant tout promouvoir l’égalité entre homme et femme, dans l’esprit mais aussi à faire en sorte que nos actions soient en faveur de l’atteinte de l’égalité économique politique, culturelle et sociale entre les hommes et les femmes ».

« Actuellement, le terme féminisme même est péjoratif. Pour moi, une femme féministe renvoie à des femmes qui ont des idées très poussée sur les hommes. Les femmes qui n’aiment pas le mariage, des femmes qui veulent coûte que coûte se comparer aux hommes et croient qu’elles sont supérieures aux hommes. De nos jours, nous avons dépassé ce cap. On parle de femmes battantes, celles qui sont parvenues à concilier leur vie conjugale et professionnelle ; des femmes qui se battent au quotidien et qui ne considèrent pas l’homme comme un conquérant mais plutôt comme un complément afin de réussir ensemble pour aider l’autre à atteindre ses objectifs. Alors que la femme féministe croit qu’il faut dépasser l’homme. Cette perception représente un aspect négatif. Et le terme est à abandonner ».Aminata Salamanta, Etudiante

Fatoumata KOITA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*