Les démons de Bamako

Lorsqu’on vous dit que Bamako est une ville dangereuse, prenez ça pour de l’argent comptant, car on ne peut se fier à personne. Aïcha, une jeune fille de 21 ans, ne se doutait pas de ce qui allait lui arriver lorsqu’elle décida de prendre un taxi seule à 5h du matin. À ses dires, le taximan semblait être gentil et inspirait confiance au premier abord.

« Il m’a même proposé de m’asseoir près de lui », dit-elle. « Le taximan entamait des discussions avec moi, on en a même rigolé. Cependant, j’ai eu le malheur d’ouvrir mon sac dans lequel se trouvait une somme de 150 000 FCFA. Je tenais également mon tout nouveau iPhone X dans la main. Tout cela n’est pas passé inaperçu aux yeux du taximan  », raconte-t-elle.

Aïcha précise que le taximan la conduira jusqu’à sa destination où elle lui a payé ses frais de transport et est tranquillement rentrée chez elle. Mais, le taximan décidé, avait déjà fait son petit calcul.

Faisant semblant de repartir, aussitôt que Aïcha rentre dans la maison que le taximan gare sa voiture pour escalader le mur et surpris sa victime qui était encore dans la cour.

Aïcha raconte qu’elle n’eut le temps de crier secours que le taximan lui a pris par le cou et l’endormit.

«Il s’en est allé avec mon iPhone X et mes 150 000 FCFA. Ce n’est que quelques minutes plus tard que j’ai été réveillée par les membres de ma famille. Quant au taximan, il roule toujours dans les rues de Bamako ».

Un inconnu trop gentil:

Vendredi dernier, Fanta, une jeune lycéenne, a failli se faire dérober sa nouvelle moto. En effet, tout a commencé avec une crampe qui empêchait la jeune demoiselle de conduire son engin. Alors un gentil Monsieur d’une trentaine d’âge lui proposa de la déposer à l’école.

Fanta, plus que contente de se faire aider, donna la clé de sa moto à l’individu et s’est assise derrière lui sans se méfier.  A mi-chemin, l’homme profita du fait qu’il n’ait personne dans les environs pour lui demander de descendre sous prétexte que la moto ne contenait plus d’essence.

« C’est là que j’ai commencé à m’inquiéter, car je savais pertinemment que mon réservoir était plein», dira Fanta.  Malgré sa peur, Fanta refusa de s’exécuter et homme n’eut d’autre choix que de continuer à conduire.

Puis, il sortit une autre excuse, cette fois-ci, c’était les freins qui ne fonctionnaient plus. Mais Fanta têtue comme une mule reste ferme sur sa décision : « Je ne vais pas descendre » lui a-t-elle dit.

L’homme, alors furieux, accéléra la vitesse et renversa Fanta avant de la traîner au sol. Heureusement, les cris de la jeune fille interpelleront des voisins proches du lieu. Le voleur se fera rattraper puis battu avant de se faire traîner à la police.

Soumba DIABATE (Stagiaire)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*