Patrimoine routier : Préserver à travers un programme d’entretien normal et régulier !

La préservation du patrimoine routier était au centre des travaux de la réunion annuelle des services des routes 2019. Au cours de laquelle, Il a été également question de la programmation des travaux d’entretien des routes courant l’année 2019. En effet, Le réseau routier classé du Mali compte 89024km. Les routes nationales représentent 15,80%, les routes régionales 8%, les routes locales 32,50%, et les routes communales 43,70%. La protection de cet important acquis nécessite un programme des travaux d’entretien efficace et efficient.

Cette séance qui a duré plus de 3 heures d’horloge, regroupait entre autres, l’Autorité Routière pour le financement du programme d’entretien, la Direction Nationale des Routes pour la planification, la programmation et la supervision et AGEROUTE en ce qui concerne la mise en œuvre des plans d’actions. Les principaux objectifs des travaux d’entretien routier sont entre autres, la pérennisation du capital constitué par le réseau routier en assurant la pérennité du trafic et un niveau de service correct aux usagers.

Que disent les textes législatifs et réglementaires ?

Etant au cœur même du dispositif de l’Etat pour l’atteinte des objectifs, il revient à l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien Routier, d’assurer la gestion des travaux du programme d’entretien routier pour le compte du ministère en charge des routes. Cette Agence a été créé par l’Ordonnance n°04-018/ P-RM du 16 septembre 2004, ratifiée par la Loi n° 04-061/AN-RM du 08 décembre 2004 dans le cadre des réformes institutionnelles du secteur des Transports.

Point d’exécution du financement de l’entretien routier 2019 

En effet, ledit Programme annuel qui a démarré en mai 2019 concerne l’ensemble des routes revêtues des régions plus le District de Bamako, les routes en terre et les pistes rurales pour un engagement financier d’environ 12 milliards de FCFA assuré par le fonds d’entretien routier de l’Autorité Routière.

Ces travaux ont d’abord concerné les axes reliant les services sociaux de base dans le District de Bamako. Ils sont exécutés à plus de 90% sur les portions des routes nationales, communales et celles non codifiées dans les six communes. Les régions aussi subissent l’exécution dans toutes les localités sauf la région de Kidal et Tessalit. A la date du 30 septembre 2019, le taux global d’exécution du programme était de 20%. Cette insuffisance est la cause de la pluviométrie exceptionnelle de cette année. Il convient de signaler que les travaux d’entretien en général consistent en des tâches de moindre envergure, mais qui permettent de maintenir la route en bon état de trafic pendant une période donnée. Il s’agit entre autres de : curage de caniveaux ; point à temps en enrobé ; point à temps en latérite ; reconstructions partielles ; renforcement de couches de roulement ; remise au gabarit ; rechargements ; reprofilage léger ; construction d’ouvrage ; nettoyage et réparation des ouvrages d’art ; débroussaillage ; signalisation, etc.

Le plan d’action de l’année 2019 était confronté à des contraintes liées au vieillissement de certaines routes pour lesquelles les tâches d’entretien planifiées ne correspondent pas à la réalité du terrain, au manque d’assainissement qui empêche la réparation de certaines dégradations en milieu urbain, le faible niveau de planification lié à l’insuffisance des ressources financières. Il y a aussi les dégradations provoquées par certains concessionnaires de téléphonie, d’électricité, d’eau. Enfin l’insuffisance du programme d’entretien en tant que tel.

Autorités routières et les fonds d’entretien routier

Le programme des travaux d’entretien routier au titre de l’exercice 2020 s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre du programme pluriannuel en vue d’améliorer le niveau de service des principaux axes du pays. Il couvre l’ensemble des régions du Mali. Ils concernent un réseau routier de 17 396,87km dont 23,08% de routes revêtues et 76,92% de route en terre pour un engagement financier de 92 663 499 475 FCFA. Le programme des travaux d’entretien de l’exercice 2020 est élaboré en fonction de la nomenclature des tâches élémentaires et de l’entretien routier, de l’état des routes et de leur importance. Face à l’insuffisance des crédits d’entretien, la priorité a été accordée à l’entretien courant normal des routes en bon état et en état acceptable, les routes en mauvais état devant bénéficier d’un entretien minimal.

Andiè Adama DARA

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*