DOUMBI FAKOLY, Grand initié de religion traditionnelle africaine : « La religion n’existe pas !!! »

Doumbi Fakoly est un grand initié de religion traditionnelle africaine. De retour de France en 1983, il a écrit son premier roman « Mort pour la France ». Doumbi est également l’auteur de littérature de jeunesse. Son œuvre, ses romans et essais traitent des faits de société comme le Sida, la religion, le racisme, etc. Il anime régulièrement des ateliers et des conférences sur la spiritualité africaine. Ici, il donne des explications sur une science bien africaine : la géomancie.

La Géomancie est-elle une science ?

Doumbi Fakoly : La science n’est rien d’autre que l’observation, l’analyse, l’interprétation de la nature et de ses phénomènes ainsi que leurs applications. La Géomancie est de la science pure. Elle met en relation les quatre éléments qui composent la nature ; à savoir la Terre et l’Eau, le Feu et l’Air.

Chaque élément comprenant 4 figures géomantiques, elle met en relation 4×4 figures soit 16 figures. Chaque figure occupant sa propre maison, elle met également en relation 16 maisons géomantiques.

Ainsi par le biais des passations de maison en maison, par le biais de copulation de figures entre elles, notamment, la Géomancie est une science divinatoire qui peut mettre en branle 256 Combinaisons.

Les 256 Combinaisons explorent tous les domaines de la vie, du passé à l’avenir en passant par le présent.

Chaque figure ayant ses propres correspondances humaines, animales, végétales et minérales, la Géomancie est une science divinatoire qui, après avoir fait un diagnostic correct de la situation, indique la thérapie adéquate par les bains, les fumigations, les offrandes et les sacrifices de volailles ou d’animaux à 4 pattes.

La Géomancie est-elle propre à l’Afrique (Kamita) ?

Doumbi Fakoly : Même si la Géomancie est pratiquée ailleurs dans le monde, son origine est et demeure l’Afrique (Kamita). Aucune langue n’a jamais été en panne de mots pour désigner une réalité qu’elle a vécue, la Géomancie elle-même ainsi que toutes ses figures ont des noms authentiquement négro-africains (kamite).

Au Mali, elle est appelée « Latrou » ou « Buguri da » ou « Tigné da = étaler la vérité). De Maromaro (figure 1) à Ségué (figure 16), chaque figure géomantique a un nom authentique du terroir.

La tentative de détournement par l’Islam est démasquée lamentablement par les réalités suivantes :

Toutes les figures de terre sont féminines : Massa Souleymane et Nouhoun koro se trouvent parmi les 4 figures de terre. Or ses deux personnages totalement fictifs sont des patriarches Judéo-chrétiens et musulmans donc de sexe mâle.

Si la supercherie perdure, c’est simplement parce que de nombreux géomanciens ne connaissent pas les véritables noms des figures.

L’autre preuve sur l’origine négro-africaine (kamite) de la Géomancie est administrée par le FA (nom qui lui est donné dans le Golfe du Bénin ; notamment au Bénin et au Togo). Dans ces deux pays où l’Islam est largement minoritaire, toutes les figures ont des noms indubitablement négro-africains (kamite).

La géomancie peut-elle faire du bien et n’est-elle pas contraire à la religion ?

Doumbi Fakoly : La religion n’existe pas !!! C’est un mot d’origine romaine, donc d’invention récente, qui tente de se substituer à la Tradition qui est l’ensemble des comportements et attitudes d’une société humaine face à la totalité de la vie terrestre et du monde invisible.

Aucune religion n’a jamais proposé un enseignement qui n’ait déjà été codifié par la tradition du peuple auquel elle s’identifie. Il existe, bien sûr des maîtres géomanciens dévoyés qui utilisent leurs connaissances pour faire le mal, car la Géomancie permet d’agir mal ; le Mal étant facile à opérer que le Bien. Mais l’objectif véritable de la Géomancie s’inscrit toujours dans la pratique du Bien.

Pourquoi n’enseigne-t-on pas la Géomancie au grand public ?

Doumbi Fakoly : Comme toutes les sciences divinatoires, la Géomancie est secrète. Son apprentissage obéit à des rituels, car elle met en branle, aussi et surtout, des entités du monde invisible que l’on ne peut déranger sans raison.

Par ailleurs, sa pratique ne peut pas être et ne doit pas être enseignée à des candidats peu scrupuleux.

L’apprentissage de la Géomancie est-elle ouverte aux femmes ?

Doumbi Fakoly : Les femmes peuvent apprendre la Géomancie. Si elles ne sont pas nombreuses à la pratiquer, cela est dû essentiellement à leur cycle durant lequel, elles ne peuvent opérer.

Propos recueillis par Soumba Diabaté (stagiaire)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*