Le téléphone du divorce

Hawa et Amadou n’ont en ce mois de mars 2019, que trois mois de mariage. Hawa est radieuse et vante partout son époux, son exemplarité et sa transparence. « J’ai le seul mari dont le téléphone n’a pas de code, et qui laisse son téléphone sur la table », dit-elle à qui veut l’entendre.

En effet, dès qu’Amadou rentre du travail, le téléphone est sur la table à la portée de son épouse. Et quand le téléphone sonne, c’est lui qui demande à son épouse de répondre. Quand tombe un message, il est indifféremment lu par Amadou ou sa femme.

Celle-ci a donc fini par avoir une confiance aveugle en son mari. S’il tarde dehors, il appelle sa dulcinée.  S’il a un rendez-vous de dernière minute, il le fait savoir à sa femme. Pour Hawa donc, elle sait tous des faits et gestes de son mari, de ses amis, de ses rendez-vous et  de ses fréquentations.

Cependant, elle est descendue de son nuage ce 8 mars 2019, et de la pire des manières.

Amadou avait un second téléphone dont seules les copines ont le numéro. Quand Amadou rentre le soir, il laisse le téléphone à la porte avec le gardien et le reprend le lendemain matin en allant au travail.

Ce jour donc, le 7 mars, en rentrant, le gardien était sorti et Amadou a oublié d’éteindre. Le lendemain, il est sorti tôt pour le bureau et avait oublié le téléphone dans la poche de sa tenue de la veille.

Intriguée par les sonneries d’un téléphone qu’elle ne connaissait pas, Hawa fini par regarder et trouver le téléphone. Elle y découvrira, non seulement que son mari est un pervers de la pire espèce, mais, pire, que toutes ses copines devant qui elle se vantait tous les jours avaient été alignées par son mari. L’infidélité de son mari l’a même poussé à avoir des rapports sexuels avec ses copines. Et c’est cela qui va faire déborder le vase. Car sans autre forme de procès, le mariage d’Amadou et de Hawa a pris fin ce jour-là, par la faute du téléphone.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*