Lycée public de Niono : les classes fermées pour raison d’insécurité

En raison des attaques successives de la Maison d’arrêt de Niono, dont la dernière date du 2 Janvier 2020, avec la mort d’un assaillant, le corps professoral du lycée public de Niono, contigu à la Maison d’arrêt de ladite ville, a décidé de suspendre toutes les activités pédagogiques, pour raison d’insécurité pour eux et les autres acteurs dudit établissement (lycéens, gardiens…). A cet effet, une lettre, en date du mercredi 7 janvier 2020, a été adressée au président du Conseil de cercle de Niono.

« Nous, professeurs du lycée public de Niono, avons l’honneur de venir par la présente, attirer votre attention sur la situation inquiétante d’insécurité qui prévaut au lycée public de Niono » peut-on lire dans la lettre des enseignants.

En effet, précise la correspondance : « c’est la deuxième fois, qu’à l’issue de l’attaque de la maison centrale d’arrêt, contiguë au lycée public que, les assaillants investissent effectivement l’enceinte dudit lycée ».

Aussi, ressort-elle : « Cette attaque a confiné le gardien et sa famille fort heureusement pour l’instant en l’absence des professeurs et des élèves ».

Selon les enseignants, l’impact des balles réelles sur la maison du gardien témoigne de l’atrocité de la dernière attaque. Toute chose qui leur pousse à ne pas rester dans l’inertie face à de telles situations qui hypothèquent la vie ainsi bien des apprenants que des enseignants.

« En conséquence, nous nous réservons le droit de suspendre toutes les activités pédagogiques au lycée public de Niono pour préserver nos vies et celles de nos apprenants », précise la correspondance.

Par ailleurs, il convient de rappeler que le Collectif des syndicats signataires du 15 Octobre 2016 a décrété, depuis le lundi 6 janvier 2020, une grève dans les écoles publiques sur l’ensemble du territoire national, pour non satisfaction par le gouvernement de leurs doléances.

Ousmane Tangara

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*