Promotion du transport aérien au Mali : les nouvelles stratégies !

Aujourd’hui, la situation sécuritaire du Mali et l’occupation illicite du domaine aéroportuaire constituent, en grande partie, un obstacle majeur au développement du transport aérien malien qui demeure moins développé. Car il reste réservé à une partie de la population et pour cause le coût inabordable pour le citoyen lambda. Le transport aérien, qui constitue l’un des leviers importants du désenclavement extérieur et facteur de la croissance économique du Mali, fait face à de nombreux défis pour auxquels les autorités nationales entendent adopter des solutions en développant de nouvelles stratégies.

En effet, la rencontre annuelle des services des transports a été mise à profit pour définir de nouvelles stratégies pour la promotion des activités du transport aérien au Mali. Le défi de l’investissement dans le secteur pour son développement et l’amélioration de l’état des infrastructures, de la sécurité ainsi que celle de la formation du personnel demeurent un obstacle au développement du transport aérien au Mali.     La structuration du marché aérien situe le Mali dans une situation de vulnérabilité étant donné que le marché national est  faiblement développé par rapport aux marchés internationaux.

La preuve : les vols régionaux et internationaux représentent 90% du marché. Les aérodromes ouverts à la circulation aérienne sont actuellement : 6 aéroports internationaux, 18 aéroports secondaires, et 11 aérodromes privés. Ce qui prouve que les performances du transport aérien au Mali sont tributaires des compagnies internationales qui le desservent. L’Aéroport international Président Modibo KEITA, seul aéroport qui tente de se conformer aux normes internationales dans le domaine aéroportuaire, reste le plus important du Mali. En effet, il a enregistré 16 215 mouvements pour 943 986 passagers en 2019, contre respectivement 13 352 et 833 057 en 2018. De ces chiffres, l’on note que la première destination internationale est l’Europe.

Le développement du secteur aérien passe surtout par la promotion du transport domestique. Pour ce faire, des investisseurs privés sont en phase de lancer une nouvelle compagnie aérienne pour le Mali. Cette compagnie de droit malien dénommée SKY-Mali serait en cours de certification, apprend-on. Pour les experts maliens, le déplacement par avion doit cesser d’être un luxe pour un territoire enclavé comme le Mali.

Il faut faire du transport aérien, un moyen accessible à tous, permettant ainsi au Mali, et aux Maliens de profiter mieux et encore davantage, de sa situation géographique confortable au sein du marché commercial dans l’espace UEMOA. Domaine de rigueur et de précision, le transport aérien se construit dans un ordre symbolique intégrant le capital humain, l’aviation, mieux que tout autre moyen Dr transport, assure une connectivité rapide entre les États et les régions

Andiè Adama DARA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*