29 ans de démocratie : l’avis des Maliens sous les différents régimes que le pays a connu

Les événements du 26 Mars 1991 ont marqué l’avènement de la démocratie au Mali. C’était un grand soulagement du peuple malien qui aspirait à un changement drastique. A l’époque le slogan du Malien était « An tè koro len fé fo koura ».  Nous explique M. Maiga Souleymane, Activiste.

Aussi, ajoute-t-il, les démocrates ont reçu un certain nombre d’acquis démocratiques qui sont entre autres : la liberté d’expression, d’opinion et le droit de manifester dans le cadre de la loi et                    le multipartisme, malgré que cette prolifération des partis politiques reste à désirer.

Sur le plan de développement, souligne-t-il, tout Malien ou ami du Mali de bonne foi ne peut ignorer les actions de développement des démocrates. L’image du Mali notamment les grandes villes du sud ont considérablement changé. En plus, les démocrates nous ont apporté la décentralisation qui a pour objectif de rapprocher l’administration des administrés. Ces nouvelles collectivités décentralisées sont censées alléger les souffrances des populations et d’initier des programmes de développement avec une stratégie de mobilisation des ressources nécessaires pour la mise en œuvre de ces programmes qu’on appelle communément le «   PDSEC ».

Malgré ces avancées majeures, il faut également reconnaître les erreurs, les échecs et les manquements des démocrates à l’égard des citoyens Maliens à qui ils ont promis le paradis. Témoigne cet activiste. Parmi les échecs nous pouvons parler de : l’école malienne qui, avant la démocratie, était une référence en Afrique. L’élève malien était compétitif sur la scène internationale. Plusieurs assises ont été organisées dans le but de résoudre la crise scolaire malienne, les recommandations sont dans les tiroirs. Il pense qu’il y’a un manque de volonté politique à ce niveau.

S’agissant de la santé : Notre système sanitaire connait des défaillances lorsqu’on peut mourir d’un simple mal de tête dans certains hôpitaux maliens. Il pense qu’il n’est plus à démontrer le manque de sérieux à ce niveau. L’autre aspect est que la majeure partie des Maliens n’ont pas accès aux services sanitaires. Il suffit d’aller à l’intérieur du pays pour s’en rendre compte.

Volets défense et sécuritaire à présent :A l’époque (avant 1991) le Mali était réputé en matière de défense.

Le Mali de Modibo Keita a aidé militairement dans plusieurs pays africains à avoir leurs indépendances. Mais depuis l’arrivée des démocrates nous avons constaté avec regret l’état délabrant de notre défense et cela est dit à plusieurs niveaux. En 2012, le monde entier a suivi le manque de sérieux de nos démocrates sur ce plan.

S’agissant de la mauvaise gouvernance.  Les Maliens constatent avec mécontentement que malgré l’existence des nombreuses structures de lutte contre la corruption, les ressources de la République sont dilapidées par quelques gouvernants privilégiés.

Pour conclure, il paraphrase l’autre qui disait que chaque génération a sa mission. Soit elle l’accomplit ou la trahi. « Nos grands-pères (Modibo Keita et ses camarades) ont réussi l’indépendance.

Nos pères (démocrates) ont réussi la démocratie. Ils ont fait de la démocratie ce qu’ils en ont fait.

Et nous, nous avons le défi du développement.  Luttons pour le respect des principes démocratiques et jouons notre partition pour le développement durable de notre pays qui nous a tout donné ». Dira-t-il.

« 29 ans dans la vie d’une personne, c’est beaucoup ! Notre démocratie à aujourd’hui 29ans mais je suis au regret de dire qu’il reste beaucoup à faire à tous les niveaux. La démocratie au Mali c’est un long parcours. En la matière, Modibo Keita était un visionnaire, un patriote et un vrai leader. Sous son leadership, le Mali a accédé à l’indépendance. Il s’est aussitôt attaqué aux questions urgentes : l’Armée, la monnaie nationale, la santé, l’éducation, l’industrie le transport, les usines etc. ». Dira Amadingue Sagara, communicateur

Quant à M. Dia, président de l’ONG l’AMVS le temps Modibo KEITA a été marqué par l’indépendance du Mali. Une période très historique pour le Mali. A cette époque, le Mali a connu l’industrialisation car toutes les industries du Mali datent de cette période et d’autres ont même été fermées. Sachant qu’on ne peut pas parler de développement sans industrialisation. Au niveau de l’extérieur certains immobiliers appartiennent à l’Etat malien comme patrimoine du Mali. Chose qui fait la fierté du Mali.

Outre, il précise que le socialisme était une bonne chose pour nos pays comme le Mali par contre c’est le capitalisme qui favorise d’autres pays. Au temps de Moussa TRAORÉ, il peut dire tout simplement que l’éducation nationale était de taille et l’armée malienne était bien structurée.

Fatoumata Koita

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*