Distribution de pain : Ces livreurs qui se battent contre vents et marées

Le pain est un aliment qui est beaucoup consommé au Mali notamment à Bamako. Une forte sollicitation qui a motivé des particuliers à se spécialiser dans la livraison de ce type d’aliment aux revendeurs que sont généralement les boutiquiers. Ils sillonnent la ville, se déplaçant de quartiers en quartier à moto pour servir leurs clients.

« Très tôt ce matin nous nous sommes arrêtés devant une boulangerie de Kalaban Coura où nous avons constaté 5 motos sur portant de grosses caisses qu’ils chargent de pains bien chauds. Nous avons échangé avec un de ces livreurs du nom de Karim, un jeune livreur qui s’activant à approvisionner à l’instar des autres. Il a bien voulu nous dire en quoi consiste son métier de livreur de pain.

« Je fais ce métier depuis près de 5 ans. Chaque jour je me réveille à 5 heures du matin plus précisément. J’ai déjà fait un premier tour. Et là je dois faire vite car les clients achètent beaucoup de pains le matin pour le petit déjeuner avant de partir au travail ». Nous raconte le jeune Karim. Il poursuit en ces termes : « Je livre 600 miches de pains par jour mais avec souvent des commandes expresses, il m’arrive d’atteindre 800 miches ou plus. Ici, on nous cède la miche à 150 et je vends à mes clients 200 F CFA la baguette. Bien organisé, ce métier me permet de gagner dignement ma vie et stabiliser à ma famille ».

Comme toute autre activité, le métier de livreur de pain n’est pas sans difficultés. « Comme nous sortons chaque jour tôt le matin, nous courons le risque de nous faire agresser par des bandits sans compter les risques d’accidents. Actuellement, nous rencontrons peu de difficultés mais pendant l’hivernage nous souffrons le martyr. Et puis, c’est un travail dans lequel il n’y pas de repos. Il faut toujours livrer pour gagner. Il y a des clients qui refusent souvent de prendre du pain pour des raisons peu valables. Soit, ils disent que le pain est sale ou a vieilli. Dans tous les cas, je ne me décourage pas ». Affirme-t-il.

Adam DIALLO   

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*