Fermeture des classes : le Covid-19 et l’école ne font pas bon ménage !

Les écoles au Mali restent fermées depuis la décision des plus hautes autorités faisant suite aux décisions prises lors du conseil supérieur de la défense du 17 mars 2020. Même si les élèves du secteur public étaient déjà à la maison pour cause de grèves des enseignants avant cette décision du gouvernement, la situation préoccupe les acteurs de l’éducation et les parents d’élèves surtout pour les élèves en classe d’examen.

En effet, actuellement la plupart des candidats aux différents examens se donnent les moyens de travailler en groupe en attendant la réouverture des salles de classes : « cette situation m’inquiète énormément car il y’a des rumeurs qui circulent sur un probable report de l’année. J’ai déjà doublé la terminale. S’il me faut encore attendre l’année prochaine, je me demande si je pourrai le supporter. Mais je ne perds pas l’espoir. Je continue à m’exercer à la maison, à travailler avec cinq autres de mes camarades et à suivre des cours de soutien que payent mes parents chaque mois, » déplore R.D élève au lycée Sacré Cœur de Bamako.

Quant à Kadidiatou Ballo, elle n’a pas la même chance que A.D. La jeune fille fréquente un établissement public. Ces parents n’ont pas les moyens de payer les cours de soutien pour elle : « depuis la fermeture, je suis trop stressé car j’ai beaucoup à perdre. Si l’année est perturbée de la sorte, c’est un problème. Car je n’ai pas les moyens de payer un professeur pour m’encadrer à domicile. Je suis donc obligée de revoir en permanence mes cours et refaire des exercices. Je demande juste à ce que les responsables pensent un peu à nous. Je leur demande de faire leur possible pour sauver notre année ».

Certes l’urgence de sauver des vies humaines avec les mesures drastiques face à la pandémie du Covid-19, mais il faudra aussi songer à sauver l’école malienne.

Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*