Poignée de mains et Covid 19 : une relation difficile

La salutation, une marque de respect, d’éducation, de paix et de cohésion sociale au Mali. Ce qui fait qu’il y’a plusieurs manières de saluer, surtout avec le contact physique qui n’est pas en marge. Au-delà des formalités, nous avons un réflexe : la poignée de mains pour saluer. Mais avec le coronavirus, les mesures barrières exigent de ne pas se serrer les mains. Alors ceci pose tout un problème au commun des Bamakois déjà habitués aux poignées de mains.

En effet une poignée de mains est un geste de communication le plus souvent effectué en guise de salutation. Elle peut également être un signe de remerciement ou d’accord.  Avec l’évolution de la pandémie à coronavirus tout comme la poignée de mains, les accolades, les bises ou toutes formes de contacts physiques ont été déconseillées, pour cause de sécurité sanitaire.

Ainsi la population se voit privée d’une de ses habitudes favorites qui est la pognée de mains. Les uns et les autres s’efforcent de respecter cette mesure d’hygiène. Les techniques sont diverses et les situations sont embarrassantes.  Certains préfèrent porter des gants pour rappeler à leur interlocuteur qu’il ne faudrait pas faire la poignée de mains lors de la prévalence de cette pandémie : « tellement les gens sont habitués à tendre la main, et quand tu refuses de faire pareil, on te prend pour quelqu’un de méchant. Du coup quand je porte les gants certains ont honte de tendre leurs mains. Ceci est une bonne barrière pour la poignée de mains, » nous confie l’étudiante Batourou Touré.

« Je suis allé saluer ma belle-famille y’a de cela une semaine. Avant le jour de la visite, ma crainte était de savoir comment saluer les membres de la famille. Vu qu’on ne peut plus donner la main. Il fallait me voir ce jour-là comme un débile dans le salon en croisant les mains sur la poitrine comme un indien, » explique Hamadoun BAH, un jeune marié.

Tout comme Touré et BAH, ils sont nombreux ces Maliens dans ce dilemme. Alors avec le Coronavirus, on est obligé de faire avec la nouvelle donne, car…

Assitan Siga FADIGA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*