COVID-19 : L’industrie du tabac et le profit à tout prix !

Depuis décembre 2019, le monde entier est mobilisé pour faire face à la plus grave des pandémies des temps modernes. Il s’agit de la COVID-19 qui n’épargne aucune nation. Cette pandémie qui s’abat sur le monde, menace tous les secteurs de la vie humaine. Malheureusement c’est au moment où la planète entière se mobilise pour faire face à cette calamité, que l’industrie du tabac tente de créer de la controverse et de la confusion au sujet du risque de nicotine et d’utilisation des produits du tabac face à la COVID-19.

En effet, des informations trompeuses ont été rapportées par les médias à la suite de la publication de statistiques françaises sur un site Web en accès libre, « Qeios » visiblement commandité par l’industrie du tabac.  Il s’agit ici de faire croire que les fumeurs courent un risque plus faible face à la COVID-19 et, par implication, la nicotine peut offrir une protection contre cette maladie.

SOS Tabagisme-Mali estime que « les conclusions de cette étude tronquée, largement diffusée par des médias motivés, est en contradiction totale avec toutes les études qui ont démontré très tôt la vulnérabilité des fumeurs face à la COVID-19. »

Selon l’OMS « Les fumeurs sont sans doute plus vulnérables face à la COVID-19 car lorsque l’on fume, les doigts (et potentiellement les cigarettes contaminées) sont en contact avec les lèvres, ce qui augmente la possibilité de transmission du virus de la main à la bouche. En outre, les fumeurs pourraient déjà être atteints d’une affection respiratoire ou présenter une capacité pulmonaire insuffisante, ce qui augmenterait considérablement le risque de maladie grave ».

Au moment où les gouvernements du monde entier sont confrontés à l’énorme bilan sanitaire et économique de la pandémie de la COVID-19 et que les experts en santé publique se mobilisent pour trouver un remède, l’industrie du tabac tente d’exploiter la brèche pour propager des fausses informations et promouvoir ses produits mortels. « Cette attitude constitue une preuve supplémentaire de la cupidité et de la lâcheté de cette industrie qui ne recule devant rien pour capitaliser ses profits » a déclaré Me Mahamane Cissé président du Réseau de Lutte contre le Tabac et autres Stupéfiants.

Paul Y. N’GUESSAN 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*