Les parkeurs : ces jeunes qui sauvent des voleurs

Dans la capitale malienne, avoir un moyen de déplacement est aujourd’hui une nécessité et non un luxe, donc les engins à deux et quatre roues ornent le décor de ville. Cette situation a vue naître une activité florissante qui fait vivre de nombreux ménages, celui de parkeur de moto.

Plus question de garer sa moto sans surveillance, les parkings poussent un peu dans la capitale afin de venir en aide aux conducteurs des engins à deux roues. Un métier très utile, car il permet aux motocyclistes de vaguer à leur occupation sans crainte.

« A Bamako le vol de motos est aujourd’hui très récurant. Alors nous parkeurs notre métier est de surveiller les motos en échange de quelques pièces. Ici devant la mairie de Sabalibougou, notre parking fonctionne toute la journée. Nous remettons un ticket d’identification aux clients. Ce ticket doit être présenté avant de récupérer leur engin, moyennant la somme de 100 FCFA par moto. Il n’y a pas de repos chez moi, je travaille chaque jour et je descends les soirs souvent avec la somme de 5000 ou 6000 FCFA voire plus,» Nous confie ce parkeur surnommé R16.

Comme tout métier selon le jeune parkeur, celui-ci aussi comporte aussi des risques. «Nous devons être prudent et n’avoir confiance en personne et surtout de ne point quitter des yeux les motos, c’est pourquoi je me fais assister par mon frère. Car en cas de perte, tu es tenu pour responsable. J’ai été obligé une fois de rembourser une moto volée sur mon parking. Malgré tout, j’arrive à faire face à mes charges familiales et j’envisage d’ouvrir d’autre parking dans la ville, » conclut-il.

Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*