L’imam vicieux

Le mois béni de ramadan, est la période faste pour les imams. En effet, les fidèles deviennent généreux. Les offrandes tombent à gogo dans les mosquées et les lieux de prêches. Les imams sont prioritaires dans les répartitions. Mais quand l’imam se trouve être cupide, il trouve Dieu sur son chemin pour le mettre sur le droit chemin…

Ceci se passe dans un des quartiers périphériques de Bamako. Le mois de ramadan étant le mois du partage et de la solidarité, il n’est pas rare de voir des personnes de bonne foi passer déposer des offrandes au profit des démunies. Ce fut le cas ce soir-là après la prière. Un homme de bonne foi s’est engagé à nourrir les fidèles musulmans n’ayant pas les moyens.

Pour l’imam et son muezzin, le bienfaiteur glissa la somme de 200 000 F CFA plus un sachet de sucre en n’oubliant pas de préciser à l’imam que les 200 000 F CFA étaient pour le muezzin et le sachet de sucre pour l’imam avant de s’en aller.

Cependant au moment de donner au muezzin ce qui lui revenait comme l’a dit le bienfaiteur, l’imam décide de changer les offrandes en donna le sachet de sucre au muezzin puis garde les 200 000 F CFA pour lui en mentionnant que c’est ce qui lui a été demandé. Le muezzin sans discuter prend le sachet de sucre. En voulant en donner à son ami, il fait une découverte étonnante : le sachet de sucre était doublé de la somme de 1 500 000 F CFA.

Pris de peur, il demande à l’imam s’il ne s’était pas trompé, celui-ci fière de ses 200 000 F CFA répéta que c’est ce qui avait été dit par l’homme. Mais quand le muezzin lui fait savoir que son sachet contenait une somme bien fructueuse, l’imam le cœur plein de regret n’eut d’autre choix que de s’en aller avec ses  200 000 FCFA.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*