Vivre avec sa mère dans son foyer : l’avis de son épouse est-elle utile ?

Le foyer c’est la communication, le respect et le partage. Ecouter pour comprendre et rassurer son conjoint ou sa conjointe.  Et chaque décision concernant la maison, doit faire l’objet de consensus entre l’homme et sa femme. Cette considération est plus développée en Occident. Dans le contexte africain en général et en particulier au Mali, face à certaines situations la femme a peu de décision à prendre. Car l’homme est le chef de famille.

En général la femme est soumise en acceptant presque toutes les décisions prises par son mari. L’homme a-t-il besoin de l’autorisation de sa femme pour que sa mère vienne vivre chez eux ?

Sur ce point les points de vue divergent. Pour le communicateur O.T beaucoup de femmes n’aiment pas vivre avec leur belle-mère, car les conséquences et les inconvénients sont multiples. Mais comme ledit un adage, « quand on aime quelqu’un on doit aussi aimer toute sa famille ». En ce moment, l’homme n’a pas besoin de l’autorisation de sa femme. Puisqu’il est le seul maître et responsable de la maison. Il a le droit d’héberger qui il veut. A plus forte raison sa mère. J’aime bien « cette phrase qui dit que « la porte du paradis se trouve sous le pied de nos mères ».

« Même avec la civilisation, nos mères ont droit à une bonne assistance, au respect et la considération. Les épouses doivent comprendre cela et s’occuper de leurs belles-mères.  Qu’Allah nous donne la bonne compréhension, » précise-t-il.

A.T, responsable dans une structure islamique explique, que c’est l’homme qui est la première autorité à la maison, de ce faite il est libre de prendre cette décision, surtout concernant sa mère.  Il doit à sa mère du respect et de l’amour et vivre avec sa mère sous le même toit lui incombe, la femme doit l’accepter.

« Madame contribue dans cette gestion afin qu’il ait l’harmonie et la cohésion » dira-t-il.  Cependant, pour maintenir cette cohésion, l’homme doit informer son épouse. Tout en expliquant les réelles raisons qui la poussent à venir vivre avec eux. Que ce soit pour une courte période ou longue, il faut la communication, » souligne A.T.

A.T de souligner que certes les temps ont changé, mais la femme est de nature gentille et peu importe les problèmes, elle doit accepter. « Si c’est la mère de son époux, ça sera difficile de refuser si réellement elle tient à son époux ». Dira-t-il.

S.H, Directeur d’une entreprise privée quant à lui, il pense qu’aujourd’hui on a dépassé l’étape ou la femme est juste considérée comme une simple épouse. On est à un stade où on parle d’égalité, de partage de droits, car le foyer c’est l’homme et la femme. Autant la femme a des responsabilités, des devoirs et des droits. Il en a de même pour l’homme. Il ne doit pas oublier que la femme est aussi la propriétaire de la maison.

« Ce n’est pas une autorisation mais elle a le plein droit d’être au courant avant l’arrivée de la belle-mère à la maison. Après, c’est à-elle de prendre les bonnes décisions avec son mari. Il faut le dire nos épouses, car elles ne sont pas qu’une simple femme mais l’épouse » précise Yattara un étudiant.

Il dira que c’est tout à fait normal pour l’homme de vouloir vivre auprès de sa maman. Mais je crois que par respect pour sa femme et surtout vu les complications que ça peut entraîner dans les relations, il est vraiment préférable d’en discuter au préalable avec sa femme. Mais il ne s’agit pas de demander l’autorisation. »

J.T, pharmacien dira que cela est tout à fait normal de demander l’avis de sa femme.  Parce que cela est une marque de considération et de respect pour sa conjointe. Le mariage c’est le partage d’information et c’est aussi de la communication mutuelle. Une prise de décision en associant l’autre.

« Si nous n’informons pas nos femmes, ça sera dommage. Car l’atmosphère sera peut-être tendue entre elles. Associons nos femmes dans nos prises de décision. Sinon, la Maman ne bénéficiera pas d’un accueil chaleureux et de bon traitement durant son séjour ». Soutiendra-t-il.

Fatoumata Koita

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*