Traque des terroristes au Nord et Centre : une semaine glorieuse pour les FAMA

La semaine du 19 au 24 juin 2020 n’a pas été une partie de plaisir pour la horde terroriste qui sème la panique au Centre et au Nord du Mali. En effet, ce sont des forces armées du Mali, intraitables, qui ont neutralisé près d’une centaine de terroristes, et récupéré un important lot d’armements et de logistiques appartenant à l’ennemi, spécialisé dans la guerre asymétrie.

Le Commandement du Secteur 1 de l’opération MALIKO a repris, le mercredi 24 juin 2020, les patrouilles hebdomadaires de grande envergure dans la ville de Gao, apprend-on.

Selon les mêmes sources, les éléments, composés d’une section de l’Armée de terre, de la gendarmerie, et de la police nationale, sous le commandement du lieutenant Mohammed Lamine Cissé, ont procédé à des fouilles sur les véhicules, ayant conduit à la saisie d’armes et l’arrestation des bandits de tout acabit qui troublaient la quiétude des populations.

« La mission s’est soldée par la récupération de 6 véhicules non immatriculés, 7 armes à feu dont 5 PM, 1 PA et 1 fusil de chasse », a indiqué le communiqué des FAMas qui rapporte que « ces butins de guerre ont tous été remis à la Brigade territoriale de la gendarmerie de Gao ».

Il faut noter qu’un jour avant cette belle moisson des FAMas, le 23 juin 2020, le Secteur 4 de l’Opération Maliko avait également réussi : « à neutraliser 6 terroristes près du village de Nyan, Bandiagara », a informé la Direction de la communication de nos forces armées.

Le même jour, révèle le même canal : « les FAMa ont fait une vingtaine de prisonniers, saisi 2 PM et 2 motos», au cours de l’opération baptisée « Balinan N°1 », exécutée par le poste de commandement du Secteur 4 de l’Opération Maliko pour récupérer les 2 véhicules emportés lors de l’attaque du poste de sécurité de la Gendarmerie de Wô à (Bandiagara), il y a deux mois.

Au cours de la même opération, les Forces armées maliennes ont également effectué des patrouilles de reconnaissance offensives à travers les villages de Somadougou, Docoumbo, Kema, Sofara, Pérou, Sinekama, entre autres, dans la région de Mopti (au Centre du Mali). Toutes choses qui ont permis de mettre hors d’état de nuire un nombre très important de terroristes, qui coupaient le sommeil aux paisibles populations par le vol de bétails, des pillages de leurs villages et hameaux.

Après la prouesse, la vingtaine de prisonniers capturée a été remise à la Gendarmerie pour les enquêtes.

Par ailleurs, il convient de souligner que les Forces armées maliennes ne cessent de monter en puissance, tout en renforçant ses rangs.

C’est dans cette logique, que le jeudi 18 juin dernier, plus de 1100 nouvelles recrues ont commencé leur formation commune de base au Centre d’Instruction de Tiby.

Bien que la force de frappe des FAMa soit fortement ressentie avec gravité chez l’ennemi en ces derniers temps, la collaboration des populations renforcera davantage leur efficacité à prendre le dessus sur les terroristes et leurs complices qui sont sans foi, ni loi.

Ousmane Tangara

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*