Exécution Budget d’Etat 2020 : En deçà des attentes

La crise sanitaire et la situation sécuritaire du Mali affectent considérablement les activités économiques du pays. Toutes choses qui ont influencé l’exécution du budget tout en ralentissant les investissements.

Ainsi, l’exécution de la loi de finances 2020 couvre des réalisations de recettes budgétaires de 324,324 milliards de FCFA, soit 14,86% des prévisions et de charges budgétaires de 408,489 milliards de FCFA, soit 15,68% des prévisions.

C’est ce qui ressort du Rapport sur la situation d’exécution provisoire du budget d’Etat au 31 mars 2020, rendu public en fin juillet dernier.

En effet, le document de 63 pages établit que par rapport à l’objectif annuel qui est de 2 445,057 milliards de FCFA, les services publics de l’assiette ont mobilisé plus de 324 milliards de FCFA, soit plus de 15%. Et pour une prévision annuelle de 3001,376milliards de FCFA, les dépenses ont été à hauteur de 14,5% ; soit un cumule de paiement de 435,218 milliards de FCFA.

L’exécution des recettes de trésorerie se chiffre à hauteur de 26,729 milliards de FCFA, soit 6,74% des prévisions tandis que les ressources de trésorerie l’ont été à hauteur de 65,377 milliards de FCFA, soit 24,84% des prévisions.

En termes de mobilisation des recettes budgétaires, la Direction Générale des Impôts avec plus de 173 milliards de FCFA et celle des Douanes avec 132 milliards de FCFA, restent les véritables pourvoyeurs de ressources avec respectivement 53,50% et 40,78% soit une contribution totale de 320,909 milliards de FCFA sur une prévision annuelle de 1 875,549 milliards de FCFA.

Pour l’exercice 2020, les prévisions de recouvrement des recettes budgétaires douanières ont été fixées, dans la loi de finances, à 713,580 milliards FCFA, dont 190 milliards FCFA sur les produits pétroliers et 523,580 milliards FCFA sur les autres marchandises.

La prévision brute de recettes pour le premier trimestre était de 171,116 milliards de FCFA sur lesquelles 132,265milliards de FCFA ont été réalisés, soit un taux de 77,30% et un gap nominal de 38,851 milliards de FCFA.

Quant à la Direction Générale des Impôts, leurs objectifs de l’année s’élèvent à 1005,725 milliards de FCFA, sur lesquels il était prévu de réaliser 230,485 milliards de FCFA au 31 mars 2020. Au final, il a été réalisé un taux de 75,29% et un gap de 56,961milliards de FCFA.

Il convient enfin de compte de noter que toutes les charges sont réparties entre 148 programmes, 337 actions, 468 objectifs et 1144 indicateurs.

 

Andiè Adama DARA

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*