Echiquier politique : « Jigiya Kura », une plateforme de veille démocratique mise sur orbite

Ils sont plusieurs partis politiques et associations qui se sont rassemblés pour mettre en place une Plateforme dénommée « Jigiya Kura » (espérance nouvelle) dont le document d’engagement a été signé, le samedi 03 octobre 2020 au CICB, par les responsables des différents adhérents.

La plateforme « Jigiya Kura » se veut le creuset de tous ceux qui sont convaincus que rassemblés, les maliens connus pour leur patriotisme, leur ingéniosité et leur résilience légendaire, vaincront toutes les formes d’adversité.

Aussi, la plateforme se dit un rassemblement de femmes et d’hommes épris de liberté et de justice, profondément convaincus que les sillons à emprunter pour assurer le développement durable du Mali sont là, ouverts et qu’il faut les identifier en mettant ensemble toutes les compétences de notre pays.

Par ailleurs, la plateforme « Jigiya Kura » nourrit l’ambition de rassembler toutes celles et tous ceux qui, déjà engagés dans la société politique et ou civile, estiment après mûre réflexion qu’un nouveau départ s’impose et qu’ils peuvent contribuer à la consolidation des acquis démocratiques.

Selon Ismaïl Sacko, président du Parti Socialiste Démocrate Africain (PSDA), les défis auxquels le pays est confronté de nos jours sont immenses, multiformes et complexes. Ils ont pour noms entre autres : un tissu social en lambeaux, une insécurité quasi généralisée, une école à l’arrêt, une économie à genoux, un déficit d’infrastructures, une politique sanitaire mal maîtrisée, dont la pandémie du coronavirus a montré le déphasage total, une classe politique totalement avachie, dépassée et décrédibilisée. Face à ces nombreux défis, tous les maliens sont interpellés à jouer sa partition.

« Nous, partis politiques, organisations de la société civile et personnalités indépendantes, soucieux de la préservation des acquis démocratiques consacrés par la Constitution du 25 février 1992 ; conscients de la situation dramatique dans laquelle notre pays est plongé et qui mobilise toute la communauté internationale ; conscients de la nécessité de la stabilité et de la cohésion sociale, gage de tout développement, avons décidé de la création d’une plateforme dénommée « Espérance nouvelle- Jigiya Kura », en comptant sur nous-mêmes et en regardant l’avenir tous ensemble et en toute confiance », a-t-il déclaré.

Quant à Housseini Amion Guindo, président du parti de la Convergence pour le développement du Mali (CODEM), il dira que « Jigiya Kura » serait une plateforme de veille de la transition et qu’ils ne vont jamais accepter que quelqu’un essaye de la récupérer en sa faveur.

Aussi, a-t-il fait savoir, les partis et associations membres de la plateforme vont s’unir pour conquérir démocratiquement le pouvoir à l’issue de cette transition.

Seydou K. KONE

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*