Le port de la bague d’alliance : la symbolique bafouée par la nouvelle génération !

Plus qu’un accessoire, la bague d’alliance est toute une symbolique lors des cérémonies de mariage civil. L’échange des alliances lors du mariage est un moment solennel très attendu tant par le couple que les invités.

Pratique importée d’occident, la bague d’alliance est bien ancrée dans nos coutumes, surtout en villes et en milieu intellectuel. Cependant, nombreux sont ceux qui ignorent la connotation d’une telle pratique qui tend à devenir un effet de mode. Zoom sur ces anneaux.

Les échanges des alliances lors des mariages est un épisode très remarqué. Cette pratique qui date de la Grèce Antique avait une grande importance dans ce qui s’appelait le « contrat de mariage ».

Les bagues d’alliance symbolisaient la fidélité, l’éternité, la vie. Elles entrent dans la conception de l’Église catholique vers le 9ème siècle sous le nom de « sacrément de mariage » et par la suite, elles traversent le temps et les frontières et se font adopter par les religions, et les coutumes du monde.

Cependant au Mali, ces objets sacrés ne sont presque plus ce qu’ils furent dans le temps. Pour preuve, la jeune génération ignore superbement le sens de la bague d’alliance et les responsabilités qu’impose son port. En effet, cette nouvelle génération est plus soucieuse de combien de grammes vaut la bague ou de quelle pierre précieuse est-elle faite, voire combien vaut-elle ?

« Ce n’est pas pour rien qu’elle se porte au quatrième doigt de la main gauche, car celle-ci est près du cœur, servant à vous rappeler quotidiennement ce que vous avez ressenti le jour où vous l’avez porté, pour la première fois. Elle vous rappelle votre engagement, ce qu’elle vous a permis ou non. Aujourd’hui, celle-ci est devenue banale, indiquant juste le statut matrimonial de la personne. Est-ce une bague en or ou en argent ? Telle est leur préoccupation », indique Mme Touré, sociologue.

« Souvent avec la bague d’alliance au doigt, certains (époux ou épouses) se comportent pire que les célibataires. Il n’est plus question pour eux de respecter les multiples engagements sacrés du port de l’anneau sacré. Ainsi, nombreux sont les couples de la nouvelle génération qui n’ont aucun respect pour le mariage, encore moins pour la bague d’alliance qu’ils portent. Pire, souvent certains (époux ou épouses) se permettent d’enlever leur bague de mariage pour pouvoir s’adonner à l’adultère, en faisant croire à leur nouvelle conquête qu’il ou elle est libre de tout engagement », conclut-elle.

Adam DIALLO

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*